Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 septembre 2010

Report âge retraite grève

Report âge retraite


Grève nationale

7 septembre 2010

 

Demain mardi 7 septembre 2010 sera une journée de grève conducteurs-rer-a-2h50-conduite-jour.html en France, elle devrait être suivi par une majorité de personnes car il s’agit d’admettre que les français ne savent pas comment accepter le report de l’âge de la retraite.

Les français ne sont pas prêts pour comprendre cet ajournement, cette évolution du départ à la retraite qui semble naturel pour certains pays retraites-assurance-vieillesse.html, en plus le taux de chômage des jeunes et des seniors est actuellement déjà particulièrement élevé en France.

Les propositions de réformes concernant la pénibilité du travail sont floues alors que cet aspect est hyper important pour les salariés français qui se sentent usés et stressés bien avant d’être senior.

Ce ressenti est bien plus important en France par rapport à d’autres pays européens, pas question pour un manutentionnaire ou un charpentier de devenir standardiste à 50 ans et ainsi pouvoir rester dans la vie active quelques années complémentaires.

Le vieillissement de la population n’est pas intégré, la nécessité de travailler plus longtemps est refusé sans aucune concession par une forte quantité de gens, impossible de s’inquiéter de l’inversement de la courbe des générations d’un pays et d’un manque de capacité de financement pour la population active restante.

La raison ne sait pas, ne peut pas ou ne veut pas assimiler que ce report de l’âge de la retraite pourrait être un signal fort pour les mentalités.

Il faudrait offrir les meilleurs remèdes pour permettre aux juniors de trouver un emploi plus jeunes vie.html, aux anciens de suivre des formations adaptées et ainsi pouvoir agir sur les conditions et la durée d’une vie de travail (voir la formation schématisée du charpentier pour devenir standardiste…).

La population française n’est pas à maturité et ne peut pas accepter actuellement ce report de l’âge de la retraite, le gouvernement doit le comprendre afin de ne pas dresser les français les uns contre les autres, il faut plutôt prévenir la santé des travailleurs qui ne sont pas du tout prêt à admettre les mesures à venir.malgre-nous-le-bonheur.html

Travaillons sur les mentalités, changeons les habitudes, réfléchissons et expliquons ces mutations avant de mettre en avant des mesures qui semblent drastiques pour la plupart des salariés en ce moment.

…...

15 octobre 2009

Fauteuil Roulant Stationnement Handicapés

Fauteuil roulant

Stationnement

Parking

Handicapés

De base c'est un fauteuil, un meuble relax ou design pour se reposer, se décontracter ....il existe aussi le fauteuil massant et le fauteuil « stressless ».

Me voilà donc dans un fauteuil... « roulant », le progrès ! Mais l'essentiel c'est d'être dans un fauteuil, se déplacer aisément dans un engin sans nuire à l'environnement, un fauteuil roulant électrique, un fauteuil roulant actif (...à l'huile de coude, c'est une chance), un simple fauteuil roulant avec une tierce personne qui pousse le fauteuil roulant avec un humain assis dedans ou dessus.

C'est du transport de personnes, imaginez un peu un sac ou un carton posé délicatement sur un « diable » pour un déplacement de « A » à « Z », l'essentiel c'est de réussir la manutention et d'apporter le colis à bon port, en évitant de trop cogner, d'esquiver le nid de poule et ainsi ne pas briser le verre ou la porcelaine.

La sortie principale d'un fauteuil roulant est généralement liée à l'hôpital, « chouette je suis de sortie », ce matin dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, notre quotidien régional, un article de Julia Mangold concernant la logique du parking du Nouvel hôpital civil, voir d'autres parkings strasbourgeois....oui, « Le parcours du combattant » !

Parking extérieur ou parking interne, d'abord trouver un emplacement libre, remercions les ambulances, les taxis, les camionnettes, les baraques de chantier qui squattent allégrement les places spécifiques réservées aux handicapés.

Il ne pleut pas, pas de neige...nous pouvons y aller, tenter d'y parvenir. Assis dans le fauteuil roulant tu es plus bas qu'une voiture ta vision est différente, donc attention car les autres ne le savent pas, même ceux qui décident de l'aménagement de la « piste pour fauteuils roulants », l'abaissement des trottoirs pour te casser le dos, te permettre d'encaisser les chocs...Si pas de grès des Vosges aux descentes des trottoirs. Nous les passons à l'envers, d'abord les grandes roues, plus doux, plus préventifs, le meilleur des « anti-retournements » « anti-basculement ».

Mais tu n'es pas seul, les « collègues fauteuils » les valides, les vélos, les voitures...et l'averse imprévue....et te voilà dans ce grand hôpital (pour ma part, il est très bien), les soignants constatent ton pantalon mouillé, nous parlons des difficultés liés au stationnement et là toujours le même remède, « Prenez un VSL » [Véhicule sanitaire léger], revoilà le débat : je refuse de coûter encore plus cher à la Sécurité Sociale et je veux préserver une partie d'autonomie....

A la sortie tu es certain qu'il y aura une difficulté à la caisse automatique, soit l'une est en panne, soit tu n'accèdes pas à la possibilité de payer tout seul (trop loin, trop haut ou caisse distinctive en arrêt)....et les gens, les autres, certaines sont compatissantes....Mais pas toutes !

Et dans quel état de santé, de motricité se trouve le handicapé, quelquefois c'est terrible...

Les autres services, dans d'autres parkings sont quasi-inexistants, souvent l'abaissement d'un trottoir est fonction de pouvoir le « gravir » ou trop souvent tenter la manœuvre ailleurs, un centimètre peut changer la mobilité d'un fauteuil roulant, une marche une seule, c'est un sens interdit pour le fauteuil roulant, la pente devrait être un peu plus douce....

La vie est belle, j'ai  une voiture aménagée, un dos « en compote », un beau fauteuil roulant actif ( pas d'incapacité aux membres supérieurs), j'ai de la famille, notre maison est agencée pour ma « vie quotidienne », mais les valides devraient tenir compte au moins des lois en place concernant l'accessibilité  des lieux publics, pas pour moi, pour ceux qui sont plus mal, plus pauvres, plus handicapés que moi.

Une question de bon sens ou de 6ème sens !

Grand Corps Malade




Merci d'avoir écouté !


Paroles Grand Corps Malade 6ème Sens

La nuit est belle, l'air est chaud et les étoiles nous matent
Pendant qu'on kiffe et qu'on apprécie nos plus belles vacances
La vie est calme, il fait beau, il est 2 heures du mat'
On est quelques sourires à  partager notre insouciance
C'est ce moment là, hors du temps, que la réalité a choisi
Pour montrer qu'elle décide et que si elle veut elle nous malmène
Elle a injecté dans nos joies comme une anesthésie
Souviens-toi de ces sourires, ce sera plus jamais les mêmes
Le temps s'est accéléré d'un coup et c'est tout mon futur qui bascule
Les envies, les projets, les souvenirs, dans ma tête y'a trop de pensées qui se bousculent
Le choc n'a duré qu'une seconde mais ses ondes ne laissent personne indifférent
« Votre fils ne marchera plus à», voilà  ce qu'ils ont dit à  mes parents
Alors j'ai découvert de l'intérieur un monde parallèle
Un monde où les gens te regardent avec gêne ou avec compassion
Un monde où être autonome devient un objectif irréel
Un monde qui existait sans que j'y fasse vraiment attention
Ce monde-là vit à  son propre rythme et n'a pas les mêmes préoccupations
Les soucis ont une autre échelle et un moment banal peut être une très bonne occupation
Ce monde là  respire le même air mais pas tout le temps avec la même facilité
Il porte un nom qui fait peur ou qui dérange : les handicapés
On met du temps à  accepter ce mot, c'est lui qui finit par s'imposer
La langue française a choisi ce terme, moi j'ai rien d'autre à  proposer
Rappelle-toi juste que c'est pas une insulte, on avance tous sur le même chemin
Et tout le monde crie bien fort qu'un handicapé est d'abord un être humain
Alors pourquoi tant d'embarras face à  un mec en fauteuil roulant
Ou face à  une aveugle, vas-y tu peux leur parler normalement
C'est pas contagieux pourtant avant de refaire mes premiers pas
Certains savent comme moi qu'y a des regards qu'on oublie pas
C'est peut-être un monde fait de décence, de silence, de résistance
Un équilibre fragile, un oiseau dans l'orage
Une frontière étroite entre souffrance et espérance
Ouvre un peu les yeux, c'est surtout un monde de courage
Quand la faiblesse physique devient une force mentale
Quand c'est le plus vulnérable qui sait où, quand, pourquoi et comment
Quand l'envie de sourire redevient un instinct vital
Quand on comprend que l'énergie ne se lit pas seulement dans le mouvement
Parfois la vie nous teste et met à  l'épreuve notre capacité d'adaptation
Les 5 sens des handicapés sont touchés mais c'est un 6ème qui les délivre
Bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction
Ce 6ème Sens qui apparaît, c'est simplement l'envie de vivre.



 

13 mai 2009

La vie, l'amour, la mort

La vie, l'amour, la mort


Devinette


Ce soir, un petit évènement me rappela ces 3 mots, La Vie, l'Amour, la Mort....Pourquoi ?

C'est très facile...

22:35 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : vie, amour, mort, mots | |  del.icio.us

22 décembre 2008

Julien Dray

Julien Dray

 

 

La semaine passée en éditant une petite note concernant Bernard Madoff, je faisais une petite allusion à Julien Dray, le départ d’une enquête liée aux mouvements bancaires de l'association les Parrains de SOS Racisme et le syndicat lycéen la Fidl.

 

Depuis, sans vraiment comprendre de quoi il était question, le député du Parti Socialiste est jeté en pâtures dans les médias, alors qu’il ne s’agit que le début d’une investigation judiciaire suite à un signalement de Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins).

 

Des demandes très personnelles  sont soulevées concernant  son train de vie ou son habitude de joueur de poker acharné, le député de l’Essonne, incrédule, relativise : « Je suis un acheteur compulsif, ça veut dire que j'achète et que je revends pour acheter », « Je ne joue pas des sommes folles au poker. Je joue avec des copains, la cave est à un euro, les gains vont au pot commun et on fait la fête avec. C'est comme ça depuis des années ».

 

Concernant son avenir, alors qu’il est innocent, Julien Dray précise : « Il n'est pas question de démissionner de mes responsabilités. Je vais me mettre un peu en retrait et ne plus siéger pendant un certain temps au Bureau national. Mais il est pour l'instant exclu que j'abandonne mes fonctions. »

  

Ce déchaînement médiatique, ces rumeurs sur son mode de vie, sur des accusations non prouvées…n’arrangent pas les affaires du Parti, sa direction restant pour le moment très discrète, mais l’avocat du partisan de Ségolène Royal nous informe que son client : « … déposera plainte contre X demain auprès du parquet de ... »

 

…Restons observateur.

04 avril 2008

Vie

Vie

 Vie

Dernièrement je lisais dans les Dna, un article consacré au Volontariat International en Entreprise (Vie), j'ai sous les yeux un Certificat d'accomplissement d'un volontariat civil à l'étranger, [produit par Ubifrance, & le ministère au Commerce Extérieur] concernant l'un de mes enfants qui s'était engagé pendant 18 mois aux Etats Unis.

Cette "mission" s'est avérée fructueuse et s'est pérennisée en Cdi aux Usa puis dans un autre pays, mon épouse et moi en avions profité pour effectuer un voyage de quelques semaines en Amérique du Nord...

Le Vie est un vrai travail, mais cela permet à l'étudiant de valoriser son diplôme par une première expérience professionnelle, à l'étranger...Mais cela ressemble un peu à des vacances, sans omettre que le voyage est pris en compte et selon l'entreprise d'autres privilèges sont offerts

J'entendais dernièrement l'expression "gagnant, gagnant", dans ce cas c'est de l'or pour les 2 parties et le Cv est hyper valorisé, dans notre cas nous l'avons vécu via notre enfant ; pendant la "crise" du Cpe, souvent je me demandais pourquoi personne ne parlait du Vie, ni d’Erasmus dont avait bénéficié notre ainé, ni des possibilités « d’apprentissage » même dans une Grande Ecole de commerce ou autre.

L’on peut réussir des études longues, se débrouiller pour forcer la chance, se motiver et accepter quelques contraintes et quelques années plus tard pouvoir expliquer avoir profité d’une couverture sociale, ne pas avoir être soumis à l’Impôts sur le revenu et avoir cotisé pour la retraite pendant l’apprentissage et le Vie.

L’emploi se situe le plus souvent à l’étranger, certains décident aussi après le baccalauréat de faire « Histoire de l’Art », pour s’étonner après 3 ou 4 ans d’études du manque de postes disponibles, si l’on se débrouille pour trouver à se loger, les allocations familiales offrent l’Apl et les parent peuvent aussi bénéficier de réductions d’impôts.

Se souvenir que nous ne sommes pas tous égaux, savoir bien exploiter les solutions proposées, avoir compris que d’autres se battent avec un Cap ou un Bep suivi par défaut, bien entendu il faut respirer ses 20 ans à pleins poumons, pourquoi pas se laisser vivre quelques mois et jouir de la vie d’étudiant en recherchant un Vie…