Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 avril 2010

Soldats allemands

Seconde guerre mondiale


    Soldats Wehrmacht

    "Un berger dans la ville 1"

    Eté 1950, un Matin....dans les journaux !


    "Des ouvriers polonais ou russes qui travaillaient à Chylonia (Pologne), ont failli tomber à la renverse en voyant apparaître sur leur chantier un homme  immense dont la barbe et les cheveux descendaient jusqu'à la taille.

    Ce "sauvage" sortait des ruines d'un abri bétonné de la dernière guerre mondiale.

    Il fut bientôt suivi d'un second personnage non moins ébouriffé et hagard, qui fit quelques pas en chancelant, aveuglé par la lumière du jour, puis s'abattit, terrassé, certainement par une crise cardiaque, il était mort.

    Ces deux hommes étaient les seuls survivants d'un groupe de huit soldats de la Wehrmacht, enfermés dans un magasin souterrain de vivres et d'habillement depuis le début de 1945.

    En fait, traqués par les armées soviétiques les Allemands avaient alors fait sauter de nombreux ouvrages fortifiés, bloquant les issues de plus d'un "bunker"".

    Le survivant, c'était mon père....

     

    " Un berger dans la ville" à suivre....

     

    09 janvier 2009

    Debout

    Debout

    Un peu de moi

    Table vertil.jpg

    Regarder par la fenêtre, admirer le paysage, trouver des bonnes volontés qui prendront le temps de t'enfiler des bas de contention, qui t'aideront à te riper vers cette planche lorsqu'elle sera encore à l'horizontal.

    Très lentement, avec ta télécommande, tu passeras de “couché” à “debout“, tu verras des images inconnues, rares, belles, tu mémoriseras, tu graveras et tel un film tu te les repasseras.

    Attention, l'horizontal et le douillet de ta couche sont un confort et une habitude, quel bonheur de pouvoir se réfugier dans son monde, à l'abri dans son lit médicalisé.

    Sur la planche à « verticaliser » tu prends des risques, tu deviens craintif, tu regrettes presque d'avoir quémandé cette expérience, et pourtant tu es debout, à la vertical [ou presque !], tout le monde te félicite, tu es grand, tu es beau, tu es la vedette de l'étage et tu regardes par la fenêtre

    Cette prairie, là bas à l'horizon, devant les arbres, je me vois, je cours, je saute, je suis heureux, je suis vivant, mes rêves les plus fous.....je me sens mal, je veux me retrouver à l'horizontal dans mon lit.

    Près de 30 minutes pour me préparer, près de 15 minutes pour retrouver mon espace vital….Pour quelques minutes, debout comme un homme.

    Merci Elisabeth, merci Stéphane, je vous aime, merci planche à « verticalisation ».

     

    02 décembre 2008

    Victor

    Bonjour de Victor

     

     Toute ressemblance avec des personnes ayant .....Etc

      

    Bonjour," Que peut-il ? Tout.

    Qu'a-t-il fait ? Rien.

    Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l'Europe peut-être.

    Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas !cette roue tourne à vide.

    L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort.

    Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise.

    On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé ".   

     

    Sur le net….

     

    Victor Hugo, dans " Napoléon, le petit "Réédité chez Actes Sud" Vous pensiez à quelqu'un d'autre?

     

    Merci Domi !

    01 juillet 2008

    Louise Bourgoin

    Je n'avais, jamais, vu une fille [une femme], aussi belle que ma fille.....

    elle est née le 28 novembre comme ma femme, en 1981 comme ma fille, c'est Louise Bourgoin !

    Louise Bourgoin et ma fille sont de très belles filles, intelligentes, cultivées....mais je préfère toujours celle du 28 novembre, toujours sensationnelle....ensemble, à s'aimer, à s'engueuler, depuis près de 40 ans.

    Je viens de vous présenter, 3 belles femmes !

    Moi le presque vieil homme....

    23 mai 2008

    Permis de conduire

     

    Autonomie

    Mois pour mois, j'ai repassé mon permis de conduire, 35 ans plus tard...

    J'ai une nouvelle voiture avec des aménagements "aidés"pour 50 %.

    De base l'automobile est automatique, ou si je veux, je peux passer les vitesses au volant comme en F1.

    Mais l'"aide" a financé un frein mécanique muni d'un dispositif de cliquetage à la hauteur de ma main droite et un anneau accélérateur, c'est à dire un cercle posé sur le volant.

    Transmission  numérique ou électronique aidant, en appuyant sur le cercle , une course réglable me permet une progressivité d'accélération parfaite.

    Air-bag conservée, désign impeccable et n'importe qui peut conduire ma voiture, schéma classique.

    En 2 ans j'ai fais plus de 25 000 km !

    Pour la logistique, fauteuil, béquilles...Il faut s'organiser !

    Autonome, tu es heureux.

    Mais comme pour la voiture, tous les actes au quotidien demandent une petite plus value financière...Alors le handicapé qui n'a pas de travail, qui a "la chance" de percevoir l'aah, 600 €uro +, c'est insuffisant.

    Soit il ne demandera pas l'aide pour sa voiture ou sa douche, soit il aura passé cette étape, mais sans carburant tu ne roules pas, sans eau tu ne te laves pas.

    Alors s'il-vous-plaît, ne pas omettre le handicapé est un "homme", il ne demande pas l'aumône, mais un minimum décent.

    Sur le blog de "Doume", chez "ni pauvre ni soumis", il faut visiter, un peu s'impliquer [un coucou de temps à autre suffit] et que les politiques prennent sincèrement des décisions...

    Pas une promesse, maintenant, car demain c'est loin, le temps est différent pour nous, et des handicapés veulent vivre.

    A titre personnel, je n'ai pas de réelles besoins complémentaires, mais si je devais réfléchir comment utiliser un €uro, je n'aurais pas le temps.

    Le temps, 24 heures c'est peu pour un handicapé, car tout fonctionne au ralenti, mais le prix de la baguette....

    30 avril 2008

    Dandelion

    Dandelion

    [RollingStones]

    Un fil de discussion sur le blog de Doume, me rappelle ceci :

    Regardez et écoutez

     


     Merci à youtube & à la cocinnelle

    PISSENLIT/DENT-DE-LION
      (Mick Jagger & Keith Richards)
     
    Prince ou pauvre, mendiant ou voleur
      Le jeu se joue avec son souffle
    Le pissenlit ne ment pas
    Le pissenlit te rendra serein
    Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
    Souffle sur le pissenlit
     
    Une heure, deux heures, trois heures, quatre heures, cinq
      Les pissenlits se fichent pas mal du temps qui passe
    Le pissenlit ne ment pas
    Le pissenlit te rendra serein
      Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
      Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
       
      Bien que tu aies vieilli, c'est toujours pareil
      Tu sais jouer au jeu du pissenlit
      Quand tu en auras fini avec tes prières d'enfant
      Eh bien, tu sais que tu devras t'y mettre
       
      [Bohémien, tailleur, soldat, vie de marin]*
      Homme riche, homme pauvre, jolies femmes de docteur,
      Le pissenlit ne ment pas
      Le pissenlit te rendra serein
      Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
      Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
       
      Petites filles et petits garçons, venez jouer dehors, oui
      Apportez vos pissenlits pour souffler dessus
      Le pissenlit ne ment pas
      Le pissenlit te rendra serein
      Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
      Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
       
      Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
      Je le sème à tout vent, pissenlit, pissenlit