Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2012

Grèce, François Bayrou choqué par Christine Lagarde

Peuple grec

François Bayrou "...extrêment choquants..."

Christine Lagarde :"…Elle s'est dite moins préoccupée par leur sort que par celui des enfants d'Afrique".


François Bayrou était l'invité de la matinale de France Inter, lundi 28 mai. Il est notamment revenu sur la posture adopté par le Parti socialiste pour les élections législatives.

D'abord invité à réagir aux propos de Christine Lagarde sur la Grèce, François Bayrou a jugé "extrêmement choquants" les mots prononcés par la patronne du FMI qui, selon lui, "a mis en accusation le peuple grec comme s'il était coupable" alors qu'il a été "entraîné dans un aveuglement" par ses dirigeants. "J'ai trouvé les propos de Christine Lagarde extrêmement choquants parce qu'elle a mis en accusation le peuple grec comme si il était coupable et responsable", a-t-il expliqué au micro de France Inter.

Mme Lagarde a mis le feu aux poudres en estimant dans une interview au Guardian que "les Grecs devraient commencer par s'entraider collectivement", et ce, en "payant tous leurs impôts". Elle s'est dite moins préoccupée par leur sort que par celui des enfants d'Afrique. "Il y a, dans la société grecque, dans le pouvoir grec et son organisation, des responsabilités mais il n'est pas vrai que ce soit le peuple grec qui soit responsable de ce qui lui arrive. Il a été entraîné dans un aveuglement, il avait un bandeau sur les yeux et on lui a fait croire qu'on pouvait continuer vivre en empruntant", a estimé le chef de file du "Centre pour la France" aux élections législatives.


Afrique, hier & aujourd'hui

lagarde,bayrou,grece,législatives



"Mais, a-t-il souligné, il n'est pas le seul peuple en Europe a qui on ait mis un bandeau sur les yeux et à qui on ait raconté qu'on pouvait continuer à vivre en s'endettant". "J'en connais d'autres qui auront aussi leur rendez-vous". "C'est pourquoi j'ai trouvé que le Fonds monétaire international et Christine Lagarde devraient s'exprimer de manière différente pour des peuples en souffrance. Je n'aime pas qu'on mette les peuples, et les plus fragiles, en cause. Ce sont eux qui paient les pots cassés des crises que d'autres ont décidées. à la base les gouvernements grecs de gauche et de droite sont éminemment responsables de la situation qui a été créée" a-t-il conclu.


 

Le peuple grec va-t-il se serrer la ceinture comme le demande Mme Lagarde ?

lagarde,bayrou,grece,législatives


05 novembre 2011

Crise bancaire la dette en Argentine 2001 2002

Crise bancaire Argentine


Dette souveraine en Grèce

Perdre sa maison

 

Hier l'un de mes meilleurs amis me racontait

faillite-d-un-etat-argentine-2001-2002.html

....

"Mon voisin s'est retrouvé dans la rue

Il a perdu sa maison....

Le "folklore" des manifestations quotidiennes adoucissait nos craintes, le regroupements des "gamelles" permettait à chacun de se défouler, les gens sortaient avec des casseroles et "tapaient dessus"

Les banques étaient fermées, elles étaient toutes "blindées", les banquiers, même les employés de banque subissaient des vengeances s'ils étaient reconnus

Les manifestants "tapaient" sur l'extérieur des banques avec des morceaux de bois

Depuis nous disons (-les banques ne font jamais faillite, elles ferment-), depuis 10 ans la majorité des habitants préservent les espèces en dehors des banques ou à l'étranger.

La monnaie ne servait plus à rien, conséquence, le troc....-je travaille une heure pour toi tu me donnes un litre de lait-....-les supermarchés étaient pillés-....

J'ai pris des risques énormes pour un $ par jour

J'ai fais des boulots dingues sur les toits

super inclinés, sans harnais

Quelquefois je revois ces toits et je me dis qu'il ne faut pas être normal pour avoir fais ces boulots

Sans aucune sécurité, disons que la situation ne te permettait plus de penser, ce sont des moments et des choses incroyables, à chialer

C'est l'anarchie

C'est chacun pour soi

.....

Je disais que nous n'avions plus de monnaie à ce moment chaque département imprime une monnaie qui servira d'échange, -c'est comme si en Alsace il y avait une monnaie, en Lorraine une autre....-

.....

Le pire, les enlèvements quotidiens, mais aussi des enlèvements "virtuels"....

Je faisais les poubelles...."

 

Avec l'accord de mon ami j'ai enregistré certaines conversations et je recopie en l'état.

 

 

 

 

 

04 novembre 2011

Faillite d'un état Argentine 2001-2002

Faillite du pays


Crise en Argentine 10 ans déjà

Futur de la Grèce ?

 

"Tu sais quelquefois j'y pense, mais c'est comme si ma "tête" avait fait l'impasse sur cette époque.

C'était terrible !

Ton argent à la banque, s'est évaporé tu n'as plus rien.

Rien

Tu ne sais plus quoi faire

Ma mère nous envoyait de l'argent (en$) afin que l'on puisse manger

Je parle bien de "manger", les enfants avaient faim....Moi aussi !

Je ne pouvais pas prendre le bus, trop cher. BA est une grande ville, à pied dans l'insécurité, le ventre vide.

A l'école les enfants recevaient un peu à manger.

Ceux qui n'avaient pas de "maman" en France "s'endreaidaient" entres familles

Solidarité.....

...

Les prix changeaient du matin au soir

Si je me souviens bien, en une journée près de 100% d'inflation"

.....à suivre


Pour information

"En comparant avec la Grèce, en Argentine il s'agissait d'une crise bancaire, moins d'une dette souveraine"

13 août 2011

Dette, ruine de la France

Ruine des pays "riches"

 

Crise de la dette

Un an déjà !

 

En septembre dernier je faisais des commentaires que vous pouvez retrouver au bas de cette note :

report-age-retraite-greve.html#c6224124

 

Parlant de la retraite, je tentais en vain de dévier vers la dette, voilà quelques extraits écrits il y a 11 mois

l'essentiel est de ramener rapidement notre dette publique à des niveaux maîtrisables, et ce immédiatement, bien avant les échéances électorales....Encore en 2010 et en 2011 et continuer avec la nouvelle présidence qui devra pouvoir avancer avec un parlement en sa faveur pour augmenter les recettes mais aussi décider de l'ampleur de la diminution des dépenses sans porter atteinte à l'ensemble "du service public.
Du coup des réformes courageuses mais aussi très impopulaires que nous refusons depuis trop d'années, des coupes franches pour les subventions inutiles...ETC
Mais aussi utiliser la chance que nous avons de vivre plus longtemps en n'omettant pas de se rendre compte de l'augmentation de l'espérance de vie dans les propositions des calculs et des évolutions des cotisations, des pensions...Tout en préservant les salariés qui exercent des métiers pénibles (ou dangereux - amiante, ciment, rayons....) en y juxtaposant tous les revenus du capital pour aussi subvenir aux besoins de l'allongement de la vie et aux personnes dépendantes.
......Quitte à être impopulaire il faudra prendre des décisions, même drastiques dès ce mois de septembre 2010, si nous attendons 6 mois, un an....Il sera certainement trop tard, les réformes devront se faire comme dans certains autres pays de l'Europe (Grèce, Portugal, Espagne...) et là cela fera encore plus mal.
Je ne parle pas d'une échéance à 5 ans mais d'effets immédiats....
Alors continuons de ne pas savoir, ne pas vouloir, et bien avant la retraite de nos enfants nous subirons déjà nous (notre génération) très rapidement des coupes franches dans nos revenus aidés en matière de retraite et de soins [2, 3 ans]....
C'est pour cela que notre pays doit se ranger parmi les bons élèves si nous voulons continuer de bénéficier de taux bas et d'un peu de clémence pour ne pas nous effondrer.
Nous pouvons aussi jouer à l'autruche, continuer de nous imaginer qu'il existe un trésor dont certains se gavent, et ponctuer solennellement nos discours en narrant du vent.
La richesse de la France n'est pas éternelle, le crédit peut augmenter et faire payer à nos gosses la dette de la dette....Ce serait grave !
.....
Je pourrais discuter, me contredire, accepter les réformes, faire la révolution (pas celles de mes ancêtres, car je n'ai pas les c.....), chercher, trouver des arguments....Je suis certain d'une chose, nous vivons à crédit, je crois aussi en l'homme ( pas à la droite ou à la gauche, simplement en l'homme et ensemble nous trouverons les solutions pour ne pas laisser nous bouffer par notre connerie.




Je ne te jette pas de pierres, je sais que cela est d'actualité, le vrai débat, [mais surtout les véritables actions] est de savoir éviter de devenir un pays comme la Grèce.
Nous ne pouvons plus attendre, c'est maintenant, encore en 2010 qu'il faut se bouger, qu'il faut comprendre que nous ne sommes plus un pays vraiment "riche" pour longtemps.

"au pot qui commente"...., tu te souviens de la dette publique, tu sais ce compteur qui tournait en "life" pendant une émission consacrée à Bayrou en 2007.....Depuis quelques mois le compteur s'affole de plus en plus et nos politiques ne savent pas le dire clairement, nous expliquer que nous partons droit dans le mur.
Si nous ne bougeons pas, "ceux" à qui nous devons tous ces milliards [en moyenne 9 mois de salaires par habitant], ces "créanciers" perdront la confiance devant la bêtise de la France et augmenteront les intérêts et nous passerons à la moulinette ....

De Sarkozy à Aubry, en passant par DSK.....Ils le savent.
....

Au risque de me répéter, si nous ne sommes pas en accord, tentons la révolution......!! Mais cela est une histoire de c.....mais aussi de conscience !




Mais tu sais si le gouvernement actuel ne se bouge pas avant les prochaines élections, ni la gauche, ni aucune autre, ne pourront nous sortir de la ruine.

...pas seulement l'Europe ou les seuls pigs et la France, mais aussi les États-Unis.

....

Le compteur de la télévision tourne !




Stopper rapidement la hausse de la dette publique, ainsi nous éviter de subir des décisions drastiques de la part de nos dirigeants politiques.
Je ne parle pas des réformettes, des petits sacrifices actuels....Mais d'un véritable danger pour l'ensemble des pays puissants, la dette publique s'emballe et menace notre niveau de vie !
Le prochain président de la république, de gauche, de droite, peu importe devra alors mettre en place une politique austère qui ponctionnera notre mode de vie durant une dizaine d'années.
Demande à Aubry, à Delanoé, à Attali, à DSK, à la population grecque.....

Baisser la dette publique mais aussi éviter de donner en héritage aux générations à venir une planète moins abimée....Ce sont les 2 principaux points à gérer immédiatement par tous nos responsables politiques.

....

Je venais de lire un bouquin d'Attali, "Tous ruinés dans 10 ans", je m'étais aussi un peu renseigné et je me souvenais aussi du compteur de ladite dette que François Bayrou avait fait afficher pendant une émission à la télévision...Le compteur à dizaine de millions tournait.

Nous ne somme qu'au milieu de l'été, un an plus tard....Je ne suis pas un professionnel mais je pense qu'il faudrait enfin prendre ses responsabilités avant de nous planter pour des décennies.