Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 juillet 2009

Dopage Jamaïque Athlétisme

Dopage

Jamaïque

Athlétisme


Cinq athlètes jamaïcains seraient confondus de dopage lors des sélections nationales, il s'agit de 4 hommes et une dame, à priori 2 coureurs du relais 4x100m, 2 coureurs du relais 4x400m, ainsi qu'une fille du relai 4x100m...

Usain Bolt et Asafa Powel, actuellement au meeting de Chrytal Palace à Londres, disent ne pas être concernés

11 juin 2009

Valverde

Valverde

 

J'avais édité cet article le 20 février dernier, suite à un article parue dans la presse...Ce jour Valverde endosse le maillot de leader du Dauphiné, attention pour le moment Valverde est interdit en Italie et ne peut pas courir le Tour de France.

Les lois ne semblent pas être les mêmes pour tous les coureurs de tous les pays, il faudrait faire le ménage, car si notre ami Alejandro est coupable, que fait-il sur cette course à "piper les dés" ?

 

Valverde a bien triché

Convoqué jeudi par le Comité olympique italien, Alejandro Valverde était entendu dans le cadre de l'affaire de dopage sanguin dite Puerto.

A son arrivée, l'Espagnol était informé que le parquet de Rome avait ouvert une enquête le concernant.

Au terme de l'audience, le procureur antidopage du « CONI » Ettore Torri lâchait le verdict : «Nous pouvons dire avec certitude que le sang dans la poche numéro 18 est celui de Valverde», a-t-il expliqué à La Gazzetta dello Sport. La fameuse poche a été recueillie en mai 2006.

 

Les sanctions attendues

Malgré ces accusations, le coureur estime que les preuves de sa culpabilité n'ont pas été faites. «Alejandro Valverde se déclare innocent. Il considère sa mise sous enquête comme un acte obligé de procédure», a expliqué quasiment dans le même temps son avocat italien, Me Federico Cecconi, lors d'une conférence de presse.

Rappelons que mercredi, le tribunal supérieur de justice de Madrid avait fait part de son opposition à la procédure lancée par la justice sportive italienne, prétextant que les poches de sang détenues par la justice espagnole ne pouvaient être utilisées comme preuve pour une autre instruction et par une autre juridiction.

Ce n'avait pas empêché le CONI de poursuivre sa procédure, ce dernier expliquant être «en possession d'éléments de preuve indépendants des procédures en question lui permettant de procéder de manière disciplinaire contre Valverde pour violation du règlement antidopage

Valverde avait par ailleurs été accusé de dopage par un ancien coéquipier de la Kelme, Jesus Manzano, qui s'était épanché mercredi dans les colonnes du quotidien sportif madrilène As. Le leader de la Caisse d'Epargne devrait donc être prochainement suspendu.

 

Nicolas Cerbelle.

 

25 novembre 2008

Jacques Rogge

"Un sport sans dopage est une utopie"

 

 

 

"Il est naïf de penser que les jeux Olympiques puissent se dérouler sans dopage, car la tromperie fait partie de la nature humaine" a estimé Jacques Rogge, président du Comité International Olympique (CIO) invité de l'émission Inside Sport sur la BBC.

 

"Il faut rester réaliste", a expliqué le président du CIO. "Un sport sans dopage est une utopie. Il serait naïf de penser que personne ne se dope.

 

 Il y a environ 400 millions de personnes sur cette planète qui font du sport et il est illusoire de penser que ce sont tous des anges. La tromperie fait partie de la nature humaine, le dopage est au sport ce que la criminalité est dans la vie courante.

 

Il est nécessaire d'avoir des policiers, des juges, des prisons et des règles."

 

Le CIO va procéder à de nouvelles analyses sur les échantillons conservés des jeux Olympiques de Pékin, "au total ce sont 980 échantillons qui seront ré-analysés sur base de la recherche de la CERA, l'EPO de troisième génération, et de l'insuline", a détaillé Jacques Rogge.

 

"Cela va prendre quelques semaines et nous devrons attendre."

 

Tous les échantillons seront conservés 8 ans, jusqu'en 2016, pour pouvoir être encore analysés suivant l'évolution des nouvelles techniques de détection.

 

Pour Jacques Rogge, lui-même chirurgien, il ne faut pas non plus oublier que les contrôleurs antidopage seront toujours un temps en retard par rapport au développement des médicaments.

 

"Les médicaments sont développés pour soigner les patients. Le problème est que ces produits sont détournés de leur usage par les athlètes."

12 novembre 2008

Jan Ullrich

Un juge donne gain de cause à Ullrich

   

Jan Ullrich a témoigné ce mercredi pour la première fois devant la Cour d'appel de Düsseldorf contre son ancienne employeur Team Coast. Et il a gain de cause.

 

Convaincu de son dopage, Team Coast refusait de payer des arriérés de salaire à l'ancienne vedette du cyclisme allemand.

Ullrich, qui a mis un terme à sa carrière en février 2007 après son implication dans l'affaire Puerto, sans jamais avoir fait l'objet d'un contrôle antidopage positif, s'est défendu, sous serment, de tout recours au dopage entre le 1er janvier et le 31 mars 2003.

 

Ullrich, seul Allemand à avoir remporté le Tour de France (1997), réclamait 340.000 euros de salaires impayés (plus intérêts, soit environ 500.000 euros), à Günther Dahms, fondateur de l'éphémère équipe Coast, qu'Ullrich avait rejointe en 2003.

Après quatre mois de fonctionnement chaotique, l'équipe Coast, minée par des problèmes financiers, avait été démantelée.

Ullrich avait couru le Tour de France 2003, dont il s'était brillamment classé 2e, sous le maillot de l'équipe Bianchi, avant de retrouver Telekom/T-Mobile, équipe qu'il avait quittée un an plus tôt.

 

Le juge de la cour d'appel de Düsseldorf a donné raison à Ullrich. Il a décidé de condamner Günther Dahms à lui verser 340.000 euros de salaires impayés (plus intérêts, soit environ 500.000 euros).