Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 août 2010

Septicémie

Septicémie


Septicémie empoisonnement sang

Recommencement


Début des années 1970, ma compagne et moi, un soir, sommes allés au cinéma, durant la nuit j'avais une forte fièvre, le lendemain j'étais très faible, je n'avais plus de volonté....

A 21 ans j'étais très près de la mort, car une plaie torpide de la plante du pied droit s'était infectée et sous la forme d'une pathologie extrêmement complexe liée à des troubles neurologiques, j'avais une septicémie.

Il faut dire que c'était une période formidable...Je marchais pieds nus et j'écoutais pousser mes cheveux! Ma future femme des fleurs partout.

Les BEATLES se séparaient et nous avions un joli petit garçon.

Sous anesthésie générale, le "nettoyage"de la rétention infectée, me permis après plus de 100 piqûres, plusieurs dl de sang, ponction cervicale [lombaire impossible] et 3 semaines d'hôpital de me retrouver à la maison, sur un nuage...

Point de joint, jamais.

....

 

Publication initiale 17 février 2008.

26 avril 2010

Devinette Acteur Cinéma

Acteur


Réalisateur

Cinéma


Pourriez vous me donner le nom de cet acteur français ?

Cine Pierre Clementi.jpgCine Pierre Clementi.jpg

03 février 2010

La Grande Illusion en Alsace

La grande illusion


Gabin/von Stroheim/Fresnay

Château du Haut-Koenigsbourg


A 55 km au Sud de Strasbourg un merveilleux château médiéval à près de 800 m d'altitude, le Château du Haut-Koenigsbourg au dessus de la commune d'Orschwiller.

Ce matin en allant sur l'un des blog de Doume, je me souvenais qu'une partie du film "La Grande Illussion" de Jean Renoir  y a été tournée, je revoyais aussi  la formidable prestation de Erich von Stroheim, sans omettre celle de Jean Gabin, Marcel Dalio et du noble français capitaine de Boëldieu interprété par Pierre Fresnay.

Un chef d'oeuvre du cinéma mondial, un essai vers la voie d'un monde pacifique, mettant en avant ce qui peut réunir où diviser les peuples, les hommes.

Comme un symbole, en Alsace, à quelques mois du début de la Seconde Guerre Mondiale, film interdit par le régime nazi.

A travers l'histoire, de Charlemagne à nos jours, un monument historique qui domine la Plaine d'Alsace, mais aussi un site touristique avec près de 1/2 million de visiteurs l'an.


Château du Haut-Koenisgbourg

Chateau Haut-Koenigsbourg.jpg

 

 

31 janvier 2010

Guy Bedos [la fièvre du samedi soir]

Guy Bedos


La drague avec Sophie Daumier

L'oeuf


Après avoir saluer " Adieu l'ami", nous allions en boîte (le petit chez la "Nonna" !), que des titres en langue anglaise, une exception notre ami Guy Bedos nous expliquait la drague pendant les "slows".


Je vous invite à découvrir ou redécouvrir le sketch

Merci Youtube


Avant d'aller en discothèque nous allions au cinéma, par exemple un film avec Guy Bedos, "l'Oeuf", difficile de rentrer dans ce monde représenté par "l'Oeuf" lorsque le personnage est "fan" de pureté, trop idéaliste, trop naïf,  un "mixe" de 2 autres films "le Dîner de con" ou "le Placard", à l'extérieur de l'oeuf au début des années 1970.

L'Oeuf encore un lien avec la devinette !


 

30 janvier 2010

Adieu l'ami Delon Bronson

Adieu l'ami


Cinéma

Séance au balcon

Delon/Bronson


Il y a 40 ans tous les samedi soirs nous allions manger un pizza (comme dirait Birkin), à 22 heures le film, puis discothèque ou plus si affinités

L'une de ces séances nous permettait de voir au Capital, Adieu l'ami, avec Delon et Bronson, réalisé par Jean Herman avec de belles actrices, Brigitte Fossey et Olga-Georges Picot.....


L'affiche du film

Film adieu l'ami.jpg

 

 

28 septembre 2009

Roman Polanski Le Bal des Vampires

Le Bal des Vampires


Réflexions sur le cinéma en  février 1968

D'un couteau à l'eau vers un pianiste, via Sharon Tate ou un baby

Des films formidables, d'autres à inventer !

A  l'heure où la pierre et l'électronique nous imposent une tyrannie de plus en plus lourde, l'homme éprouve un besoin d'évasion dans l'irrationnel, l'insolite, l'interdit. Le film d'épouvante est la continuation d'un conte de fée de l'enfance.

Dans un climat plus violent, Dracula, Frankenstein, Nosferatu...remplacent la vilaine sorcière ou le "gros méchant" loup. Les vampires, les loup-garous, les zombies, les gorgones et bien d'autres créatures fantastiques me donnent à l'envie chair de poule, frissons dans le dos et ongles rongés.

L'abominable, l'angoisse me font oublier le réel - mes ennuis, chagrins, soucis en général -. L'histoire ne doit pas être trop superficiel, ni provoquer le dégoût; le film de Roman Polanski :"Le Bal des Vampires" est le type même du bon film d'épouvante moderne.

J'avais écris ces trois paragraphes, j'avais seize ans !

27 janvier 2009

La Belle et la Bête

La Belle et la Bête

 

Fin de la "dissert"!

 

Les dessins animés sont d'une beauté sublime, ils nous plongent dans l'irréel, nous offrent l'évasion et surtout le rêve. Ceux de W.Disney sont forts valables: "La belle et le clochard, Mikey Mouse, Le livre de la jungle, Cendrillon...". Ils nous apprennent que le méchant a toujours tort, et surtout ils sont d'un reposant sans pareil.

"La Belle et la Bête" de Jean Cocteau est un film poétique, avec une pointe de fantaisie qui réunit l'épouvante à la beauté. L'interprétation de Jean Marais dans le rôle de la bête est merveilleuse. Cette bête qui est horrible, ressemblant moitié à un animal, moitié à un homme...

Mais elle a un coeur, cela est beau et fait oublier l'image de la bête. J'admire Cocteau parce qu'il a su faire oublier au spectateur que la bête était épouvantable et qu'elle séquestrait la douce et belle jeune fille. La musique de ce film transporte le spectateur dans l'irrationnel.

 

La première note " Cinéma" était en fait la conclusion de la dissertation, les autres notes reprenaient dans le désordre le contenu de la copie. Je ne reporte pas l'introduction...Voilà le sujet : Essayer de dire quelles sont les satisfactions que vous attendez d'une séance de cinéma, en précisant les qualités que vous exigez d'un bon film. Appuyez vous autant que possible sur des exemples.

13/20

Bon travail- Trop tendance à analyser certains films, il fallait abréger.

Cette copie date de février 1968...écrite par un adoslescent de 16 ans 1/2; c'était avant mai 68 la note trimestrielle était issue d'une seule "composition" par trimestre et par matière, accompagné d'un classement général...

 

23 janvier 2009

Cinéma

Cinéma

 

Séances de cinéma...

 

Voilà ce que pensait un élève de seconde dans les années 60 d'une séance de cinéma.

Pour moi le cinéma a une valeur très forte, il me fournit un plaisir proche de la lecture, l'évasion, l'émotion dramatique, la poésie et la fantaisie. Mais il y a aussi une valeur culturelle, il est une image du présent et un musée du passé. Sa valeur morale est grande, c'est un puissant moyen de formation morale et sociale.

16 mai 2008

Film

 

 

 11 films préférés parmi 22

La Déchirure (The Killing Fields), film britannique, réalisé par Roland Joffé, 1984.

 

 

Le Lauréat (The Graduate) , film américain, réalisé par Mike Nichols, 1967 et adapté du roman éponyme de Charles Webb.

 

 

Jackie Brown,  film américain, réalisé par Quentin Tarantino, 1997.

 

 

Le Troisième Homme, film de Carol Reed sur un scénario de Graham Greene, 1949.

 

 

Cinema Paradiso, film italien, réalisé par Giuseppe Tornatore, 1989.

 

 

Easy Rider, film américain réalisé par Dennis Hopper, 1969.

 

 

Il était une fois la révolution, film italien de Sergio Leone, 1971.

 

 

Les Valseuses, film français réalisé par Bertrand Blier, 1974, adapté de son roman.

 

 

Les Uns et les Autres, film français réalisé par Claude Lelouch, 1981.

 

 

 Fahrenheit 451, film français (ou britannique), réalisé par François Truffaut, 1966.

 

 

Orange mécanique (A Clockwork Orange), film britannique réalisé par Stanley Kubrick, 1971.

 

 

 

 

 

 

Débat sur le blog :

 http://cybermamies.hautetfort.com/

06 mai 2008

Voyages

Mes ancêtres aimaient les Voyages, les découvertes….C’est eux qui ont fait l’Europe

Russie, Suède, Allemagne, Italie, Duché du Luxembourg, France, Suisse et Alsace

Le premier

 Alexandre II tsar

 Alexandre II le bienheureux

Le grand-père lorrain de ma mère était né en 1869, son père était pâtissier sous le règne d'Alexandre II, le grand-père du dernier Tsar de Russie, Nicolas II.

Alors qu'il rentrait en Moselle, il rencontra mon arrière grand-mère près de Münich (Allemagne), mes origines sont multiples et j'avais encore beaucoup d'autres grand-pères.

Naître en 1869, c'était 1 ans avant la guerre de 1870, l'on pouvait donc naître français, vivre en allemand durant 50 ans sans changer de canton.

Saviez vous que l'Alsace-Moselle bénéficie encore d'un Droit Local issue de cette période? Saviez vous que les "Bulle"Du Pape sont encore en vigueur en  2008 dans l'est de la France?

Saviez vous que nous bénéficions de deux journées fériés de plus que le reste de la France? Le Vendredi Saint et le lendemain de Noël c'est à dire le 26 décembre jour de la Saint-Etienne....

Deutsche Bundesbahn DB

 Deutsche Bundesbahn en français

Chemins de fer fédéraux allemands (DB) 

Le grand-père de la Moselle était né en 1869, 100 ans après Napoléon Bonarparte, comme il aimait nous le rappeler.

A un an, il devient allemand, suite à la guerre de 1870, de par l'annexion de l'Alsace-Moselle à l'Allemagne enfin fédérées.

49 ans plus tard, il redevint français, il était "Chef de Gare", mais les Les Chemins de fer français, futur Sncf, ne  voulaient pas de ce grand-père.

Et c'est ainsi qu'il toucha une retraite de Chef de gare de ses 49 à ses presque 98 ans, il est mort en 1967.

Sa fille Anna, ma grand-mère maternelle [celle qui s'est mariée avec l'Italo-Alsacien, la joueuse de piano au Capitole] est morte à plus de 100 ans en 1996.

Père et fille, veufs tous les deux ne savaient pas se supporter, c'est marrant!!

Je dois avoir près de 40 cousines et cousins, je pense être le seul a avoir vécue près de lui et j'en ai écouté des histoires du monde, de son histoire de France et d'Allemagne, de la nature, de son jardin, de ses fleurs et d'un clin d'œil à Dieu.

Il a construit sur des hauteurs alsaciennes un chalet et déjà en 1920, 1930, il a filmé cette construction; du cinéma muet à la Buster Keaton, mais aussi à la Charlot.

Sa fille rencontra le fils du second [à suivre...]...Au cinéma le Capitole à Strasbourg, en 1918, elle jouait du piano, lui [le fils de l'italien-le second-] était projeteur des films muets !

Le second

 Como lac

 

 Como ville

Le père du grand-père italien [Epifanio] était né en 1865 (08/01) à COMO en Italie, il se maria avec Marie-Louise née le 01/02/1865 à Engenthal [aujourd'hui c'est l'anniversaire de sa naissance], 5 années avant la guerre de 1870.

L'originalité géographique de ce couple est évident, le paysage autour du lac de Como ressemble au site de Wangenbourg-Engenthal....Ils se marièrent le 25 novembre 1893 alors qu'ils avaient déjà deux filles, ils étaient partis du côté de Kaysersberg et ils étaient revenus pour ce mariage et faire d'autres enfants.

Epifanio était maçon et après Como, Wangenbourg, il est allé à Kaysersberg...Visiblement attiré vers des régions qui ressemblent à son Italie natal.

[Régions des Lacs, au nord près de la frontière Suisse & du lac de Lugano ].

Il est mort en 1931, il est tombé d’un échafaudage, du 4ème étage, il avait 66 ans !

Le troisième….à suivre

Dit : Haniel ?

Un 4ème ; un 5ème ; une suivante……