Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 août 2009

Jeux : devinette jeu d'été

Jeux

Devinette

Jeu d'été

Lors de notre dernière recherche, il fallait rechercher "Les Bonbons" version 1967, Chanson de Jacques Brel ! La première version de 1964 apportait "Les Bonbons"

Au départ Nono pensait à Antoine !

La devinette de ce jour consiste à faire le ou les liens entre Antoine et les 2 versions des "Bonbons" de Brel....

A vous de jouer !

Lien 1 : jeux-devinette.html

Lien 2 : devinette.html

15 janvier 2009

Rosa

Rosa

Jasques Brel

 


En passant j'ai lu : "Tout vieillit même les blogues"

17:31 Publié dans Blog, Web | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : rosa, brel, jacques, blogues | |  del.icio.us

01 novembre 2008

Abd al Malik

Abd Al Malik :

 «Pour moi, Brel est un rappeur, un rockeur, une vraie référence»

Abd al Malik

 

Abd Al Malik, Régis de son vrai nom, nous enchante depuis quelques mois de son rap-slamé humaniste et conscient. Avec Gibraltar, son second opus solo, le jeune strasbourgeois de 23 ans a trouvé son créneau : il se met à nu et essaie de réconcilier le monde avec ses incohérences. Rencontre avec un apôtre moderne.

Pourquoi êtes-vous un fan inconditionnel de Jacques Brel ?

Jacques Brel parce que c’est exactement la conception que j’ai d’un artiste : tout donner comme si après, il n’y avait plus rien. Et puis il a aussi une écriture incroyable, portée par la force d’interprétation. La musique derrière, cette espèce de mini-symphonie, est merveilleuse. Pour moi, Brel c’est un rappeur, c’est un rockeur, une vraie référence.

Que lui avez-vous pris ?

Tout. Je pense que son écriture m’influence beaucoup, sa musicalité aussi. Dans les années 60, sa musique était baroque pour l’époque. Il m’a vraiment donné le goût de ne pas être spécialement à la mode. De juste faire ce qui me touche. Et cette envie aussi de partager des émotions en racontant des histoires, de transcender mon statut social en rendant mes histoires universelles, comme lui. Je viens également d’un milieu social particulier mais j’ai cette envie de raconter des histoires qui touchent tout le monde.

On dit de vous que vous êtes le pendant politique de Grand Corps Malade. Qu’en pensez-vous ?

Moi, je suis un rappeur. Être rappeur, ça s’inscrit dans une culture hip-hop. Je ne suis pas slameur, c’est une autre culture ! Dans mon travail, il y a de la poésie, c’est sûr, mais il y a aussi beaucoup de musiques. Toutes mes velléités artistiques, c’est dans le hip-hop que je veux les développer. De toute façon, les étiquettes ne me gênent pas tant qu’elles ne nuisent pas à ma qualité d’être humain.

Vous êtes donc un rappeur-slameur mais aussi le mari de la chanteuse Wallen et le frère de l’artiste Bilal. Est-ce que ça aide pour la création artistique ?

C’est plus facile pour moi de reproduire ce que j’ai dans la tête avec eux. Je n’ai pas eu à chercher loin et longtemps. Quand j’ai pensé ce projet, on s’est assis avec Bilal, je lui ai expliqué ce que je voulais faire et le premier titre qu’il m’a amené, c’est les Autres. Ma chance a été d’être entourée de gens talentueux depuis que j’ai commencé. Cela m’a poussé à aller vers le haut.

Sur cet album, vous parlez énormément de votre foi (Abd Al Malik est soufiste) dans vos titres. Pourquoi est-ce aussi important pour vous ?

S’il n’y avait pas eu le 11 septembre, je crois qu’aujourd’hui, je n’en parlerai pas du tout. J’ai le sentiment que le vrai problème par rapport à l’islam, c’est l’amalgame entre les notions identitaire, politique et spirituelle. Il faut en parler pour que les gens ne voient pas seulement l’espèce de caricature qu’on nous montre. Moi, j’en parle pour dire que la spiritualité, c’est quelque chose de l’ordre de l’intime, qui pacifie notre rapport à l’autre.

Recueilli par Adeline Lajoinie


¦ Abd al Malik

 

 


20Minutes.fr, 

17 mars 2008

Mathilde née en Alsace

Mathilde


Mathilde née en Alsace

Petite fille


Mathilde adore être le point de mire des autres, comédienne innée pour attirer l'attention et l'admiration de tous.

D'une énergie inépuisable, surnommée la "pile électrique", Mathilde me semble déjà être une célébrité [Mathilde....des noces et des festins -Jacques Brel- & les 2 Mathilde, les alsaciennes! ], C’est un amour de petite fille.

Mathilde notre petite fille, enfant rigolote, elle sait ce qu'elle veut et impressionne avec ses gestes théâtraux, elle possède des qualités de coeur...C'est la fille du "joli petit garçon", son grand frère [H] passe souvent ses vacances en Picardie chez ses grands-parents [Mamie & Papi- & d’autres - arrières grand-mères -], sa maman nous l'appellerons [F] comme Fatals Picards.

Cela me rappelle l"Amour à la Française", CD dans la voiture du mari de ma belle fille [Encore une réussite française à l'Eurovision ! ].

Je suis Nonno, comme Epifanio (mon SbiNonno, celui qui avait traversé les Alpes à pieds grand-pere-italien.html), car la Mum du "jolie petit garçon" est tout simplement italienne.

Italienne du sud du Sud, c'est ma (P) pouilles.html comme pour  un texto et "glm", elle aussi d'une énergie inépuisable que l'on pourrait surnommée électrique.....

Un heureux mélange d'italiens, d'allemands, de suisses, de régions françaises, et beaucoup vivent en Alsace ou y passent une bonne partie d'une année....Attention aux pays qui se rajouterons, la planète terre c'est le monde.

L'une des "Mamie" de celle que nous appelons Mathilde est ainsi une vraie belle italienne, tout comme sa SbiNonna.

"Mathilde est revenue", reprise par Florent Pagny et AlsaCop qui rêve de Patagonie & du "Dakar".

Et une jolie chanson originale : Mathilde de Jacques Brel


 

22 décembre 2010

Mathilde va au CP depuis la rentrée, un amour de petite fille...

.Bientôt elle aura un cousin ou une cousine !...en 2011.