Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2008

Victor

Bonjour de Victor

 

 Toute ressemblance avec des personnes ayant .....Etc

  

Bonjour," Que peut-il ? Tout.

Qu'a-t-il fait ? Rien.

Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l'Europe peut-être.

Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas !cette roue tourne à vide.

L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort.

Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise.

On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé ".   

 

Sur le net….

 

Victor Hugo, dans " Napoléon, le petit "Réédité chez Actes Sud" Vous pensiez à quelqu'un d'autre?

 

Merci Domi !

02 juillet 2008

Qui n'a jamais rêvé de faire péter la banque

Qui n'a jamais rêvé de faire péter la banque !

Jérôme Kerviel, les traders, .....argent, argent, banque, finance, bourse, investissement, actions, bonus, virtuel, positions, bourse.....etc

Allez venez lire les 4 premiers épisodes, vous verrez, vous comprendrez......

 

25 juin 2008

Qui n’a jamais rêvé de faire péter la banque !!

[La rubrique de JnJ]

1er Partie : Vous avez dit trader ?

La morosité de l’actualité économique attise notre attention sur les milieux financiers et leurs mécanismes. Comprendre pour mieux analyser certaines crises, comme celle de l’affaire Kerviel et la perte de près de 5 milliards d’Euros de la Société Générale - qui aujourd’hui encore reste inexpliquée aux yeux des spécialistes - nous amènent à nous poser la question suivante : qui sont les participants de cette « Grande Finance » qui drainent les petits ruisseaux de l’épargne vers les grands fleuves de l’investissement ?

 

Si je vous dis Trader …vous me dîtes ? Aller je vous aide un peu, Golden Boy, plein aux as, « Bling Bling » dirait notre cher président de la République. Et oui vous n’auriez pas tout à fait tort. Un trader ou opérateur financier est une personne, cadre de statut, travaillant en général pour une  banque en vue de faire fructifier les encours que celle-ci détient de par ses clients qui sont et bien oui…vous et moi.

 

Ces traders sont donc là pour accroître la rentabilité des établissements de crédit. Pour être plus clair et comme Jean de la Fontaine l’affirmait, pour un financier « chaque jour amène son pain ». En effet, les banques rassemblent de grosses sommes d’argent provenant de leurs activités commerciales et des dépôts effectués par leurs clients,  puis utilise cette épargne afin d’investir sur les marchés financiers.

 

En général, le coût de cette épargne ou nous devrions dire cette ressource est beaucoup plus faible que le rendement obtenu en la plaçant en bourse. C’est donc aux traders que revient le rôle de transformation de l’argent (gagner plus que le coût d’investissement de départ) et l’adage de Jean de la Fontaine est des mieux choisi, sachant qu’avec peu de risque les banques engrangent chaque jour de quoi acheter bien plus qu’une baguette…à suivre