Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mai 2012

Paris Mai...44 ans plus tard

Paris Mai


Claude Nougaro

1er mai 2012, des manifestations à Paris

Fête du travail 


Paris Mai


Merci Mouche 45


 1er-mai-2012-muguet-la-fete.html


Claude Nougaro


Parole de Paris Mai

Mai mai mai Paris mai

Mai mai mai Paris

 

Le casque des pavés ne bouge plus d'un cil

La Seine de nouveau ruisselle d'eau bénite

Le vent a dispersé les cendres de Bendit

Et chacun est rentré chez son automobile

J'ai retrouvé mon pas sur le glabre bitume

Mon pas d'oiseau-forçat, enchaîné à sa plume

Et piochant l'évasion d'un rossignol titan

Capable d'assurer le Sacre du Printemps

Ces temps-ci je l'avoue j'ai la gorge un peu âcre

Le Sacre du Printemps sonne comme un massacre

Mais chaque jour qui vient embellira mon cri

Il se peut que je couve un Igor Stravinsky

 

Mai mai mai Paris mai

Mai mai mai Paris

 

Et je te prends Paris dans mes bras pleins de zèle

Sur ma poitrine je presse tes pierreries

Je dépose l'aurore sur tes Tuileries

Comme roses sur le lit d'une demoiselle

Je survole à midi tes six millions de types

Ta vie à ras le bol me file au ras des tripes

J'avale tes quartiers aux couleurs de pigeon,

Intelligence blanche et grise religion

Je repère en passant Hugo dans la Sorbonne

Et l'odeur d'eau-de-vie de la vieille bombonne

Aux lisières du soir, mi-manne, mi-mendiant

Je plonge vers un pont où penche un étudiant

 

Mai mai mai Paris mai

Mai mai mai Paris

 

Le jeune homme harassé déchirait ses cheveux

Le jeune homme hérissé arrachait sa chemise :

"Camarade, ma peau est-elle encore de mise

Et dedans mon cœur seul ne fait-il pas vieux jeu ?

Avec ma belle amie quand nous dansons ensemble

Est-ce nous qui dansons ou la terre qui tremble ?

Je ne veux plus cracher dans la gueule à papa

Je voudrais savoir si l'homme a raison ou pas

Si je dois endosser cette guérite étroite

Avec sa manche gauche, avec sa manche droite,

Ses pâles oraisons, ses hymnes cramoisis,

Sa passion du futur, sa chronique amnésie"

 

Mai mai mai Paris mai

Mai mai mai Paris

 

C'est ainsi que parlait sans un mot ce jeune homme

Entre le fleuve ancien et le fleuve nouveau

Où les hommes noyés nagent dans leurs autos.

C'est ainsi, sans un mot, que parlait ce jeune homme

Et moi l'oiseau-forçat, casseur d'amère croûte

Vers mon ciel du dedans j'ai replongé ma route,

Le long tunnel grondant sur le dos de ses murs

Aspiré tout au bout par un goulot d'azur

Là-bas brillent la paix, la rencontre des pôles

Et l'épée du printemps qui sacre notre épaule

 

Gazouillez les pinsons à soulever le jour

Et nous autres grinçons, pont-levis de l'amour

 

Mai mai mai Paris mai

Mai mai mai Paris

 

1er Mai 2012 Muguet la fête

Fête du muguet


1er mai

Personne ne travaille


le-parfum-du-muguet-et-le-souhait-du-1er-mai.html

IMG_0345.jpg

30 août 2011

Alouette, alouette....

Gilles Dreu

 

Alouette

Ce matin sur la bande FM....Alsacienne

 

Alouette Gilles Dreu

Natif de Dreux !

19 juillet 2008

Gauloises

 

 

IMG_3252.JPGIl y 30 ans, entre 35 & 45 cigarettes par jour....je précise "sans filtre", j'enfumais tout le monde pendant près de 40 ans, j'ai calculé dernièrement les quantités de nicotine, de goudron, de capital....

C'est énorme, quelques kg de goudrons à étendre devant notre portail, des kilogrammes de nicotine...au fait cela sert à quoi...à des trous, dont celui de la "sécu"!

Argent, argent...le prix d'une piscine...d'une santé...

Je ne fume plus depuis 5 ans....en cure j'ai rencontré des "mecques" qui fumaient en tirant leur bouteille d'oxygène....ils n'étaient pas aphones...ils ne pouvaient plus parler...ils étaient quasi-mort, mais ils fumaient.

30 mai 2008

N'écoute pas la radio en faisant tes devoirs

Spécial transistor !

....quand on aime, on a toujours 20 ans !

Dutronc

 Qui est le plagiat?...dans tous les cas avant mai après mai 68, cela se passe encore ainsi !

 

 

FAIS PAS CI, FAIS PAS ÇA

Fais pas ci, fais pas ça

Viens ici, mets toi là
Attention prends pas froid
Ou sinon gare à toi
Mange ta soupe, allez, brosse toi les dents
Touche pas ça, fais dodo
Dis papa, dis maman
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Mets pas tes doigts dans le nez
Tu suces encore ton pouce
Qu'est-ce que t'as renversé
Ferme les yeux ouvre la bouche
Mange pas tes ongles vilain
Va te laver les mains
Ne traverse pas la rue
Sinon panpan tutu
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Laisse ton père travailler
Viens donc faire la vaisselle
Arrête de te chamailler
Réponds quand on t'appelle
Sois poli dis merci
à la dame laisse ta place
C'est l'heure d'aller au lit
Faut pas rater la classe
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Tu me fatigues je n'en peux plus
Dis bonjour dis bonsoir
Ne cours pas dans le couloir
Sinon panpan tutu
Fais pas ci fais pas ça
Viens ici ôte toi de là
Prends la porte sors d'ici
Écoute ce qu'on te dis
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Tête de mule tête de bois
Tu vas recevoir une beigne
Qu'est-ce que t'as fait de mon peigne
Je ne le dirai pas deux fois
Tu n'es qu'un bon à rien
Je le dis pour ton bien
Si tu ne fais rien de meilleur
Tu seras balayeur
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Vous en faites pas les gars
Vous en faites pas les gars
Moi aussi on m'a dit ça
Fais pas ci fais pas ça
Fais pas ci fais pas ça
Et j'en suis arrivé là
Et j'en suis arrivé là
Et j'en suis arrivé là
La la la
La la la
La la la
La la la la
La la la la
La la la la

28 avril 2008

Dna

Dans les Dernières Nouvelles d’Alsace de ce jour, lundi 28 avril 2008, je relève :

Abécédaire de mai 68, à la lettre l comme libération sexuelle – « faites l’amour pas la guerre » crient les enragés de mai. 

Emploi du verbe [crier],  je veux bien ! Mais pourquoi les enragés de mai ?

A la lettre j comme July Serge, « étudiant d’extrême gauche, au premier rang des agitateurs de mai 68, dont il prolongera les combats……puis du journal Libération »

Emploi d’extrême gauche, d’agitateur, de gauche prolétarienne et puis du journal Libération ! Ces panachages sont nettement ciblés, un peu légers et malencontreux !

J’ai relevé de nombreux parti pris dans ces articles liés aux précurseurs de mai 68, je dirais équivoque, mais je suis stupéfié lorsque les journalistes écrivent : « Parmi les étudiants, un certain Daniel Cohn-Bendit, juif allemand né en France, roi de la provocation, passé par l’Unef, vite quittée parce que trop empesée. »

Il faut oser présenter cet homme ainsi ! Pour les autres personnes nommées, ni leur religion, ni leur nationalité, ni d’autres adjectifs ne sont employés…

Il faut oser tenter de présenter Mai 68 ainsi !

Quant aux pavés, devant le Palais Universitaires à Strasbourg, ils sont toujours là,  le bitume n’est pas généralisé….

Pour en revenir aux « précurseurs », pourquoi déjà afficher la victoire de l’Udr aux législatives, à la fin du mois de juin….Etc

Je souhaitais un minimum d'impartialité et de neutralité, des journalistes qui se nomment : Jacques Fortier & Bernard Delattre.

18:09 Publié dans Mai 68 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : juif, gauche, pavé, mai | |  del.icio.us