Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 septembre 2012

Tom Dooley

Tom Dooley

((Tom Dula))


Kingston Trio

Compagnons de la chanson

 

La version française était chantée par les Compagnons de la chanson, cet après midi la mélodie me trottait dans la tête.

Je me souvenais d'un groupe qui chantait "Greenback dollar", mais aussi Tom Dooley,  The Kingston Trio

 

Tom Dooley Kingston Dooley

Les paroles

Throughout history
There've been many songs written about the eternal triangle
This next one tells the story of a Mr Grayson, a beautiful woman
And a condemned man named Tom Dooley...
When the sun rises tomorrow, Tom Dooley... must hang...

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die
I met her on the mountain
There I took her life
Met her on the mountain
Stabbed her with my knife

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

This time tomorrow
Reckon where I'll be
Hadn't a-been for Grayson
I'd a-been in Tennessee

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

This time tomorrow
Reckon where I'll be
Down in some lonesome valley
Hangin' from a white oak tree

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

Poor boy, you're bound to die
Poor boy you're bound to die
Poor boy, you're bound to die...

 

 

((bis))Throughout history
There've been many songs written about the eternal triangle
This next one tells the story of a Mr Grayson, a beautiful woman
And a condemned man named Tom Dooley...
When the sun rises tomorrow, Tom Dooley... must hang...

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die
I met her on the mountain
There I took her life
Met her on the mountain
Stabbed her with my knife

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

This time tomorrow
Reckon where I'll be
Hadn't a-been for Grayson
I'd a-been in Tennessee

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

This time tomorrow
Reckon where I'll be
Down in some lonesome valley
Hangin' from a white oak tree

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

Hang down your head, Tom Dooley
Hang down your head and cry
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you're bound to die

Poor boy, you're bound to die
Poor boy you're bound to die
Poor boy, you're bound to die...

 
 

14 mai 2012

DSK au tapis un an déjà

Dominique Strauss Kahn ((dsk))


Hollande président

Sarkozy fini ?

 

Il y a un an je faisais allusion à Sergio Leone, à Clint Eastwood, à Anne Sinclair....FMI, Moscovici...

le-bon-la-brute-le-truand.html

 

et-pour-quelques-dollars-de-plus-dsk.html

 

pour-une-poignee-de-dollars-dsk.html

En fait je n'y croyais pas comme beaucoup de français ((+ de 60%)), aujourd'hui la majorité de ses amis renient l'avoir fréquenté.

Dans sa vie privé DSK....??!!

La vie.

Pas DSK, et pourtant j'y croyais

dsk,moscovici,hollande,sarkozy

Sarkozy vs Hollande

Et toujours la dette !!

21 avril 2012

Beegees Robin Gibb Massachusetts

Robin Gibb


1967 Massachusetts

Beegees

 

Lorsque j'apprenais l'état de santé de Robin Gibb, son cancer, sa pneumonie, son coma...je me disais merde encore un !

Je me souvenais aussi tous ces titres dont "Massachusetts" dont j'ai enfin les bonnes paroles

La pochette du 45t, passé et repassé des centaines de fois....

Les frères Gibb venait de Manchester, pour moi c'était des australiens.

 

Robin Gibb est sorti du coma !

Quelle voix.

massachussetts.jpg

 

 

Beegees Massachusetts

Live at top of the Pops Show 1967...Vous vous souvenez ?


 

Et enfin les paroles exactes...

Feel I'm goin' back to Massachusetts.
Something's telling me I must go home.
And the lights all went out in Massachusetts
The day I left her standing on her own.


Tried to hitch a ride to San Francisco.

((hitch a ride = faire du stop))
Gotta do the things I wanna do.
And the lights all went out in Massachusetts
They brought me back to see my way with you.

Talk about the life in Massachusetts.
Speak about the people I have seen.
And the lights all went out in Massachusetts,
And Massachusetts is one place I have seen

...

16 mars 2012

Les piliers de la terre france 3 dimanche

Les piliers de la terre


Roman historique Ken Follet

Les 3 premiers épisodes Dimanche soir sur France 3

 

Construction d'une cathédrale au 12ème siècle en Angleterre à Kingsbridge...(ville imaginaire)

Tom le bâtisseur, le Prieur Philip, Ellen, Aliena...

Je ne sais pas si la version télévisée vaut le livre, mais je vous conseille de regarder, malgré un premier épisode difficile à situer; dans la foulée deux autres épisodes puis le dimanche suivant 3 autres ....à regarder comme une mini-série.

Le bouquin, selon les éditions, fait entre 1200 et 1500 pages.

Ken Follet a écrit une suite aux "Piliers de la terre", "Un monde sans fin", les deux livres peuvent se lire indépendemment, j'avais d'ailleurs commencé par le second.

Rôles principaux: Ian McShane, Rufus Sewel, Hayley Atwell.....

 

Donald Sutherland

P3.jpg

12 novembre 2011

Earth Wind and Fire Boogie Wonderland

Earth, Wind and Fire


Boogie Wonderland

11 novembre la fête

 

"si" je vous assure le fauteuil roulant c'est de la balle, mais "chut" ne le dites à personne !

Sinon c'est reparti...."fais pas çi, fais pas ça", je fais ce que je veux.

Sur Canal, France 2 mercredi prochain et au Ciné 

 

Boogie Wonderland

 

 

 

22 mai 2011

Le Bon la Brute le Truand DSK ?

Il Buono il Bruto il Malvivente


Le Bon la Brute le Truand

Un lien avec DSK ?

 

A nouveau un film de Sergio Leone, le troisième, avec Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Eli Wallach....Cette histoire est-elle la suite des deux autres film ou ce scénario se déroule-t-il avant la crise mondiale, donc avant la nomination de DSK au FMI ? Des questions !

Quel est le rôle exact de Dominique Strauss Kahn dans cette affaire ? Pour nous pour le moment c'est toujours le "bon".

Pour la suite des choses, ces évènements pourraient se raconter dans "Il était une fois dans l'ouest" et toujours sur la même musique pour certains de mes visiteurs dans "Il était une fois la révolution".

Attention le scénario de "Le bon la brute le truand 2" existe mais il ne sera jamais mis en scène, pauvre Eli.

Au fait avez vous trouvé le lien entre Anne Sinclair et Clint Eastwood ?

Les deux premiers films de la trilogie

 pour-une-poignee-de-dollars-dsk.html

et-pour-quelques-dollars-de-plus-dsk.html

L'inconsistance, l'abnégation...les valeurs de certaines personnes, les emportent pour émettre des jugements bien plus prestement.

21 mai 2011

Et pour quelques dollars de plus...DSK

Per qualche dollari in più

 

Et pour quelques dollars de plus

DSK près de "Ground Zero"

 

Toujours un film de Sergio Leone, Clint Eastwood est accompagné par Lee Van Cleef, Gian Maria Volonté et déjà Kaus Kinski le papa de Nastassja....Souvenons nous de son rôle dans Tess de Roman Polanski, mais aussi dans la vie tumultueuse du metteur en scène polonais.

La musique est de Ennio Morricone....

Une autre drôle de musique se joue depuis cette nuit dans le sud de Manhattan, DSK n'est plus en prison, il devrait pouvoir se défendre, pour nous, pour le moment il n'est toujours pas coupable.

Pour ne rien comprendre, le "tarif" est exprimé en dollars, mais aussi en euro concernant les frais de fonctionnement.

Et pourquoi pas une hypothèque de la maisonde Washington ou du riad de Marrakech !

Le grand Clint est superbe dans le film, pour quelques dollars de plus.

Allons au bout de la trilogie et pourquoi pas plus....


20 mai 2011

Pour une poignée de dollars...DSK

Per un pugno di dollari

 

Pour une poignée de dollars

DSK sort de la case prison

 

Dernièrement j'avais revu ce film de Sergio Leone, le rôle principal était tenu par Clint Eastwood, en relisant la vie de DSK je constatais que Strauss Kahn, ou plutôt Anne Sinclair pouvait avoir un lien commun avec Eastwood.

Quelques semaines passent, à la une de l'actualité cette mauvaise affaire avec l'ex patron du FMI, pour une importante poignée de dollars, Dominique Strauss Kahn quitte cette prison américaine mais il est inculpé.

Difficile de piger, attendons toujours la réalité ! Venons d'entendre une histoire de piscine dans une suite d'un grand hôtel, DSK y est refusé...Et toujours cette poignée de dollars qui solutionnent !

01 mars 2011

Aïcha la suite....Yamina Benguigui

Aïcha, job en or

 

Yamina Benguigui

Sofia Essaïdi

 

Demain soir un nouvel épisode d'Aïcha avec Bijouna, Isabelle Adjani, Saïda Jawad...Amidou

L'an passé j'avais reconnu Amidou lors de la 1ère de cette excellente réalisation...à voir mercredi soir.

aicha.html

28 février 2011

Annie Girardot est partie

Absence prolongée


Annie Girardot

Au lendemain des Oscars

 

Annie Girardot s'en va....Rejoindre Renato et ses frères !

Un dernier coup de fil pour Rocco !

 

Annie Girardot Absence prolongée

01 février 2011

Jamel Debbouze 20h Pujadas John Barry

Jamel Debbouze


20H Pujadas France 2

John Barry

 

Hier soir Jamel Debbouze est allé boire un café au 20 heures avec Pujadas, Jamel revient avec un nouveau spectacle qu'il présentera au Casino de Paris.

Si vous regardez la vidéo jusqu'au bout vous comprendrez pourquoi j'avais évoqué Tony Curtis dans cette note la semaine passée

royal-rouar-face-aux-francais.html

 

Debbouze au 20 h chez Pujadas

 

John Barry est mort hier !....Des oscars, des musiques de film....James Bond....Mais aussi Amicalement vôtre et Jane !

27 janvier 2011

Donald Sutherland étoile Hollywood

Donald Sutherland

 

2430ème étoile

Boulevard de la gloire Hollywood

 

Cet excellent acteur canadien vient de recevoir son étoile sur le fameux boulevard de Hollywood, vous l'avez vu dans les "12 salopards", "MASH", Casanova, "Klute", "Casanova", ....."sono un gran bugiardo"...

L'an passée l'une de mes devinettes est restée sans réponse......

jo-vancouver-2010-devinette.html

 

Je ne pouvais pas ne pas parler de MASH ou de Klute

m-a-s-h-mobile-army-surgical-hospital.html

 

Je faisais aussi allusion à Casanova.....une première fois


jo-foot-devinette.html

 

Las....personne n'avait vu le papa de Kiefer durant la cérémonie porter le drapeau olympique et réciter un poème....

Après plus de 24h, déçu, je décidais de ne plus poser de devinette....

Encore un peu de Casanova

tony-ramoin-medaille-snowboard-jo-vancouver.html

 

Et pourtant je distribuais les réponses par des questions directes et fermées dans les commentaires de notes en cours et liées au thème...

surya-bonaly.html

 

La réponse était donc Donald Sutherland.

21 janvier 2011

César 2011 principaux nominés Foster

César 2011


Nominations

De Caunes Antoine

Foster Jodie

 

Jodie Foster présidera la 36e cérémonie des César le 25 février 2011 au Théâtre du Châtelet, en direct sur Canal Plus, en clair.
 
Antoine de Caunes en sera le maître de cérémonie.

César du meilleur film.
"L'Arnacoeur", de Pascal Chaumeil
"Des Hommes et des Dieux" de Xavier Beauvois,
"Gainsbourg, Vie héroïque" de Joann Sfar
"Mammuth" de Gustave Kervern
"Le nom de gens" de Michel Leclerc
"The Ghost Writer" de Roman Polanski
"Tournée" de Mathieu Amalric

César du meilleur acteur
Gérard Depardieu ("Mammuth")
Romain Duris ("L'Arnacoeur")
Eric Elmosnino ("Gainsbourg...")
Jacques Gamblin ("Le nom des Gens")
Lambert Wilson ("Des hommes et des Dieux")

César de la Meilleure actrice
Isabelle Carré ("Les émotifs anonymes" de Jean-Pierre Améris),
Catherine Deneuve ("Potiche" de François Ozon),
Sara Forestier ("Le Nom des Gens"),
Charlotte Gainsbourg ("L'Arbre" de Julie Bertucelli)
Kristin Scott-Thomas ("Elle s'appelait Sarah" de Gilles Paquet-Brenner)

Les informations complètes concernant l'ensemble des nominés....& de la cérémonie

http://www.lescesarducinema.com/

01 novembre 2010

Sharon Stone New York unité....TF1 Isabelle Huppert

Sharon Stone

 

New York unité spéciale

TF1

 

L'une des plus anciennes séries américaines de TF1 accueille ce soir Sharon Stone pour quelques épisodes, ancienne équipière de Meloni elle donnera le change à Mariska Hargitay (fille d'une ancienne starlette, dont j'ai oublié le nom).

Sharon Stone (sans pic à glace) partagera aussi un épisode de "New York unité spéciale" avec Isabelle Huppert (sans soeurs, sans rats)....Toujours sur TF1.

....Nous regarderons, en même temps nous nous rendons compte que cette chaîne est incontournable alors que nous évitons le journal du 13 h depuis près de quinze ans.

Nous suivons surtout Koh-Lanta....

 

 

04 mai 2010

Malgré-Nous le Bonheur

Malgré-Nous


Front Russe

Un berger dans la ville 11

Seconde Guerre Mondiale


Nicolas se retournait, le soleil brûlant balayait son visage à travers cette fenêtre close, il voulait jouir de ce moment, en profiter, par instant il n'avait pas la certitude de vivre la réalité, effacer tous ces démons était irréalisable mais comme ce lit était agréable et Louise si proche...

En ce début de l'automne 1943 Nicolas avait dix-neuf ans, il venait de se marier à la fin du mois de septembre, il était père, sa jambe était guérie, un long voyage et le voilà à nouveau, dans la froidure, en Russie.

Il souhaitait rentrer pour Noël, infaisable ! Ce début d'année 1944 était glacé, beaucoup de soldats mouraient de maladies, de blessures, mais aussi de faim, la rigueur de l'hiver sibérien affaiblissait l'armée allemande jusqu'à la détruire.

Nicolas avait de la chance il avait retrouvé un ami bavarois, Andreas, mais aussi un alsacien qui avait devancé son enrôlement dans cette Wehrmacht, ils l'appelaient Gaston, cet homme était heureux de servir l'Allemagne, ce n'était pas l'ami ni de Klauss, ni de Andréas.

Des morts, des blessés, des désertions, une vie impensable, inimaginable, mon père parlait de Napoléon Bonaparte à ses alter ego, il expliqua comment s'était terminée « la retraite de Russie », cent cinquante ans plus tôt, les soldats allemands croyaient Nicolas car eux aussi ne supportaient plus le climat de cette région.

Après la chaleur de l'été 1944, mais aussi des pluies torrentielles, ils avaient la « satisfaction » de quitter le front, avec trois autres soldats allemands et un cosaque...Ils allaient survivre dans une ferme, attendre un officier qu'il faudra protéger, un noble allemand blessé, accompagné par deux sous-officiers.

......

En 1945 la fuite continuait, une nuit le petit groupe avait trouvé refuge dans un bunker allemand, abandonné depuis peu, avant le levé du jour cet abri bétonné était en partie éclaté par une charge de dynamite...

Ce bunker devait être vide, dans l'explosion, l'un des sous-officiers et l'un des soldats allemands étaient ensevelis dans une masse de béton et l'entrée entièrement obstruée...

17 février 1945, huit hommes, un officier, deux sous-officiers (dont Gaston), cinq soldats (dont le cosaque, Andreas et Nicolas) étaient prisonniers, mais aussi enterrés vivants quelque part en Pologne, personne ne s'en doutait.

Nicolas se bougeait à nouveau, il tentait de se lever sans y parvenir, la camisole était coriace, Louise avait rendez-vous à la Cité Administrative de Strasbourg, une surprise énorme, démesurée et effective...

Le Canada offrait à la ville de Strasbourg quelques dizaines de maisons préfabriquées neuves, en bois avec tout le confort, sanitaires, chauffage, eau chaude...implanté dans un quartier de la ville avec un  jardin, Nicolas et Louise allaient pouvoir y habiter, ils avaient une maison à eux.

Le bonheur !

Un berger dans la ville ...à suivre !

 

Lien d'une réalité

malgre-nous.html

 

à venir

Les notes concernant "Un berger dans la ville"

de 1 à 10

soldats-allemands.html

maman-papa-retour.html

louise-nicolas.html

la-camisole-de-nicolas.html

louise-en-dordogne.html

nicolas-et-moi.html

travail-obligatoire-camp-disciplinaire.html

stupefaction-a-la-fin-de-l-ete-42.html

incorpore-de-force-en-19421.html

helene.html



 

01 mai 2010

Michelangelo Antonioni

Blow-Up


Antonioni

Jane Birkin

David Hemmings/Vanessa Redgrave


Le réalisateur de l'Avventura tournait au milieu des années 60 le film Blow-Up à Londres, à la fin du film The Yardbirds (Jimmy Page)...Mais l'essentiel des anecdotes du film se situe au niveau d'une scène de c.., appelé la "scène de l'orgie" au cours de laquelle le photographe Thomas passe un moment assez "hard" avec deux jeunes filles une blonde et une brune (Jane Birkin & Gillian Hills).

Ce moment du film faisait scandale à sa sortie et selon les pays, une bonne partie de cette scène était coupée, je vous propose néanmoins quelques images....Quelques mois plus tard Jane Birkin chantait "Je t'aime moi non plus" avec Serge Gainsbourg....A ce moment je découvrais seulement son nom.

Quelques images, le reste étant censuré :



En raison de la fête du 1er mai, pas de parution de "Un berger dans la ville"...la suite mardi prochain !

 

29 avril 2010

Hélène

Hélène née Doderer


Maman de Nicolas

Un berger dans la ville 10

Seconde Guerre Mondiale


Enfermé dans sa camisole, prisonnier dans cette chambre, Nicolas savait qu'il était libre, il n'était plus, séquestré malgré lui, dans cet abri bétonné.

Nicolas jouissait de cette délivrance,  paradoxe, il pensait inlassablement au décès accidentel de sa fille [lien : la-camisole-de-nicolas.html ], il gambergeait pareillement en évoquant le départ, sept mois plus tôt, de sa mère, en décembre 1949.
Hélène et Nicolas s'était embrouillés lors de son retour du front russe en 1943, contrainte, elle était venue au mariage de son Nicolas.

Veuve de guerre, avec une fille [* tante Marguerite], conséquence de la 1ère guerre mondiale, Hélène épousa en seconde noces le père de Nicolas, Auguste. Ce dernier, invalide de guerre, jambe raide, était lui aussi parti très vite.

Hélène était contre cette union,  elle qui faisait parti de la famille des cheminots français, elle habitait près de la gare de Strasbourg avant la seconde guerre mondiale, rêvait pour son fils d'un tout autre mariage.

Les parents de Louise, l'une mosellane, l'autre italien, de nombreux enfants, un métier d'électricien trop moderne pour Hélène, Luisa était de trois ans l'ainée de son fils...

Et malgré Laura, elle était mécontente ! Des années plus tard Louise, ma maman, me disait que ma grand-mère était dure et jalouse.

Nicolas avait salué sa mère avant de repartir au front, mais Hélène, irritée, l'avait congédié, Hélène ne se doutait pas qu'elle n'allait plus revoir son gamin.

A ce moment là, Nicolas pensait cette séparation mal vécue, insignifiante...

Ne sachant comment gérer cet état, Nicolas se dit en souriant, même à sa mort sa mère l'empêcherait de faire la fête les 31 décembre suivants, il se retourna, sa couche était confortable, il fixa la fenêtre à barreaux.

La veille, Nicolas s'était entretenu avec un médecin, mon père savait aujourd'hui comment avait évolué le quotidien, en Alsace, les années après le 11 septembre 1943.

Nicolas était parti vers le front, il y revenait en homme expérimenté et responsable, il avait 19 ans, portait l'uniforme des autres, de l'ennemi et cependant il voulait vivre et traverser cette guerre, il avait décidé de ne plus être blessé.

Il repensait à ces sept longues et interminables années loin de chez lui...

 

soldats-allemands.html

maman-papa-retour.html

louise-nicolas.html

la-camisole-de-nicolas.html

louise-en-dordogne.html

nicolas-et-moi.html

travail-obligatoire-camp-disciplinaire.html

stupefaction-a-la-fin-de-l-ete-42.html

incorpore-de-force-en-19421.html


 

Un berger dans la ville...à suivre

27 avril 2010

Incorporé de force en 1942

Incorporé de force


Malgré-Nous

Un berger dans la ville 9

Front russe

Seconde Guerre Mondiale


Un matin d'octobre 1942...

Tout se déroula dans un logique rigoureuse et implacable, lors d'une permission Nicolas relata que ses envies d'évasion étaient immédiatement étouffées dès les premières heures, les jeunes alsaciens étaient avertis qu'une loi martiale était appliquée, la peine de mort pour les déserteurs, une déportation des membres de la famille...Non ce n'était pas des rumeurs, ni des racontars.

Nicolas était devenu Klauss, il parlait parfaitement la langue de Goethe, mais nous étions dans un tout autre contexte, il tenta de se débrouiller pour gérer son sort mais comme tous les alsaciens, tous les mosellans, il ne pu éviter un départ vers le front de l'est, dans le train, Nicolas se souvenait de cette première évasion avec Louise, quasi deux ans plus tôt, les camps, l'amour...Et maintenant cette nouvelle séparation et toujours cette guerre.

Difficile de s'échapper de l'Allemagne nazie à ce moment là, cantonnés à des centaines de kilomètres de la France, en cette fin d'année ils se retrouvaient en Russie, trois alsaciens, l'un de la Robertsau et un autre de Soufflenheim, personne de la Moselle.

C'était l'hiver, par des températures de - 30 voir - 40°, il était impossible de vivre, la nuit le thermomètre pouvait atteindre - 50° ! Une guerre hivernale mais les habits des soldats n'étaient pas appropriés, aucune habitude, pas d'expérience de ces grands froids.

Nicolas avait rapporté quelques anecdotes, certains hommes portaient des uniformes d'été, du givre se formait autour d'un bol de soupe chaude, par peur de ne pas profiter du peu de repas chaud, des soldats se brûlaient la bouche car la soupe était bouillante, la même action pour le quart de marc de café.

Nicolas racontait avec humour que lorsqu'il urinait, l'urine était gelée dès qu'elle touchait terre, il avait froid tout le temps, la nuit ils dormaient à deux ou à trois pour se réchauffer (toujours avec cette pointe d'ironie qui le caractérisait), les hommes, mais aussi les chevaux, les moteurs des tanks....gelaient.

Un peu plus sérieusement, dans un cercle restreint, il expliquait qu'il avait honte d'être un tel soldat, qu'il n'avait pas osé se sauver !

Toujours sur le ton de la vantardise, Nicolas disait que les soldats ne devaient pas lever les jambes lorsqu'ils se mettaient à terre, lors d'assauts....il insistait avoir recherché cette blessure, cet éclat d'obus dans le mollet qui lui permettait ce rapatriement sanitaire, ce retour vers l'Alsace en été 1943.

 

Laura (dans la poussette), Louise & Nicolas le 12 juillet 1943

IMG.jpg

Il était à Irmstett, il n'avait pas 19 ans, il était papa depuis quelques jours, Laura, Monique était née en juin dernier !

A la fin du mois d'octobre 42, Louise savait qu'elle attendait un bébé, Nicolas avait réceptionné deux lettres mais elle n'avait pas voulu écrire qu'elle attendait un enfant.

Durant cette convalescence, cette permission, ils se marièrent, les voilà le jour de l'aniversaire de Nicolas.

 

Laura dans les bras de sa maman et de son papa qui fête ses 19 ans.

Été 1943 à Irmstett (Alsace)

IMG_0001.jpg

Le jour de cette photo, Nicolas se maintenait avec une chaise avec sa main gauche, afin de poser sans béquilles.

Des informations de plus en plus précises parvenaient aux habitants des zones occupées concernant les horreurs et les crimes qui allaient crescendo dans les mois à venir...Louise et Nicolas, bientôt la séparation !

 

 

soldats-allemands.html

maman-papa-retour.html

louise-nicolas.html

la-camisole-de-nicolas.html

louise-en-dordogne.html

nicolas-et-moi.html

travail-obligatoire-camp-disciplinaire.html

stupefaction-a-la-fin-de-l-ete-42.html

 

Un berger dans la ville...à suivre

 

26 avril 2010

Devinette Acteur Cinéma

Acteur


Réalisateur

Cinéma


Pourriez vous me donner le nom de cet acteur français ?

Cine Pierre Clementi.jpgCine Pierre Clementi.jpg

25 avril 2010

Laurent Terzieff Les Tricheurs

Laurent Terzieff


Les Tricheurs

Molière


En zappant je viens de revoir cet extraordinaire artiste recevant le Molière du meilleur comédien, je revoyais le merveilleux film : Les Tricheurs

Bravo Monsieur Terzieff, en plus vous étiez nominé car vous jouez dans deux pièces...

Vous êtes un peu comme Molière, mais vous savez tout jouer, mettre en scène et toujours vous exprimer à votre âge.

Merci, c'est largement mérité.