Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 octobre 2008

Eclaireurs Scouts

Eclaireur


Eclaireuse

E.E.D.F [Eclaireuses Eclaireurs de France]

Scouts

 

 

Dans cette première note, je vais tenter de situer ce mouvement, d’après mes souvenirs personnels.

 

Lorsque je suis entré aux Eclaireurs, le sigle était EDF [Eclaireurs de France], en 1964 la branche de la Fédération française des éclaireuses étaient définitivement dissoute, ainsi naissait les E.E.D.F « Eclaireuses Eclaireurs de France ».

Comme la troupe des filles était dans le même groupe que la troupe garçons, nous avions déjà de nombreuses activités ensemble, en fait la pratique de la coéducation existait dès le lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

Filles et garçons nous vivions et partions camper au même Camp d’Eté, les unités étaient séparées, les animations étant conjointes.

 

L’autre point essentiel est la laïcité, nous étions de confessions différentes et cette diversité m’a appris à lutter contre toutes les formes d’intolérance, voir de discrimination [ce n’était, ce n’est pas évident].

 

A Strasbourg je suis entré au Groupe Jean Macé, Strasbourg Meinau (près du Stade du Racing) ; j’évoluais dans la Patrouille des Panthères, notre cri : « Panthères à, l’affût », le Chef de Patrouille –CP- disait : «  Panthères à »

Les autres membres répondaient : « l’affût » ; la patrouille était composée d’un CP, d’un SP (sous-chef), un cuisinier, un trésorier, le dernier venu était surnommé le « Cul de Pat »…A peu prés 7 ou 8 jeunes.

 

Un nouveau Groupe étaient crée à l’est de Strasbourg, le Groupe Rotterdam, avec l’ajout d’une patrouille de jeunes « chevronnés » dans le scoutisme, les Panthères de Jean Macé migrèrent vers le décollage de Rotterdam ; les patrouilles des Loups, des Renards….Naissaient ?

Je devenais SP (sous-chef de pat), puis CP.

 

C’était une période de mutation, changement d’uniforme [de la couleur kaki, nous troquons vers des nuances de gris], il fallait débarrasser les noms de provenance militaire, ainsi Patrouille devenait Equipe, CP = CE….Pour la première fois les garçons portaient un pantalon long de velours gris en hiver, auparavant c’était la culotte courte (12 mois sur 12).

A Strasbourg étaient implantaient 2 boutiques spécialisés dans les produits destinés aux Eclaireurs et au Scoutisme en général ; l’Etape & La Hutte [Grandes Galeries, actuellement Printemps] ; nous y trouvions tout, l’uniforme, gourde, assiette, quart, couteau, nœud & foulard, chapeau puis béret…Sac à dos (Ruck Sac), sac de couchage (duvet), chaussures Pataugas….Mais aussi les insignes, les brevets ou autres distinctions à coudre ou à agrafer.

 

Au Groupe Rotterdam durant l’année scolaire, les activités se déroulaient sur 4 dimanche [1 = Sortie Groupe ; 2 = Sortie Troupe Garçons ; 3 Sortie Patrouille –Equipe- ; le 4ème dimanche était libre], nous partions en Camps, après Noël, à Pasques et surtout l’été, le Camp d’été en Ardèche, en Corse, en Ariège….

 

Nous y avons vécu des aventures et des évènements inoubliables, incroyables (actuellement), des jeux de pistes, olympiques, des sorties de nuit….Un apprentissage de la débrouillardise, se dépasser, voyager, aimer et protéger la nature (nous étions écolo & Vert) ; savoir être solidaire, responsable, humain, respectueux…Des réunions d’éducation relations…., parité filles garçons…Etc.

 

Des veillées, des « Promesses », des B.A (bonne action quotidienne), les premières amourettes, des découvertes, des contraintes….Bref une initiation à la vie ; [l’émission de télévision TF1 : Koh Lanta –téléréalité- pour enfants & adolescents en plus vrai] ; la création du Scoutisme date de 1911 par Baden Powell.

 

Je vais revenir 3 ou 4 fois, raconter la vie des E.E.D.F [Eclaireuses Eclaireurs de France], association laïque, il y a 40- 45 ans.

Les thèmes évoqueront, Le Camp d’été, des Histoires d’"éclai", la Patrouille Libre [la peur des instances régionales bien avant mai 68.

 

Dans le même moment, " hors éclaireurs " je participais à des camps de regroupement bibliques pour les jeunes lecteurs de la bible [une semaine à Noël, à Pâques...3 semaines en été.]

 

Tout cela pour rappeler que les éclaireurs, le scoutisme en général les mouvements "jeunes" apportaient & étaient une vraie école de la vie en société, plusieurs années de ma vie....cela ne s'arrête pas à une simple caricature...

 

Je sui aussi un peu "triste"car je n'ai pas retrouvé des personnes croisées en ce temps là, néanmoins certains amis me restent de cette période là.

 

 

2 novembre 2010

 

En ce moment nous regardons Koh-Lanta, une émission de téléréalité....Ils doivent faire le feu, construire une cabane...

Avec mes deux pots, amis du temps des éclaireurs, nous avons revu un ancien !

 

23 août 2008

Boléro

Boléro

Ravel

 

 

Maurice Ravel (1875-1937), compositeur français.

 

Nous avions plus de 20 ans mon épouse et moi lorsqu’elle évoqua cette mélodie, elle parlait d’une musique de ballet, d’un grand orchestre, d’un tambour…Nous  savions que cet air pouvait être Espagnole ou Orientale, sans savoir y mettre un nom.

 

Le Boléro était loin de nos petites variétés favorites, mais lorsque, en 1980, Claude Lelouch réalisa « les Uns et les Autres » ; le film au cinéma, plus tard à la télévision [version longue], nous avons percuté et aimé.

 

Cette mélodie, mondialement connue, (en hommage à la composition de Ravel, le film aux Etats-Unis s’appelait Boléro), était pour nous tout simplement le « Boléro » de Ravel, comme « Imagine » de Lennon.

 

En 1984 aux Jeux Olympiques de Sarajevo en ex Yougoslavie, maintenant Bosnie-Herzégovine, en danse sur glace, le couple Jayne Torvill et Christopher Dean nous interpellèrent, une nouvelle fois par l’intermédiaire du Boléro.

Moment inoubliable !

 


 

Dommage pour la qualité !

 

Nous étions fidèles au Patinage depuis une dizaine d’années, en plus en 1978, les Championnats d'Europe de patinage artistique se déroulèrent à Strasbourg, la sœur de ma moitié s’occupait de la délégation italienne et plus précisément de Susanna Driano qui ne termina que 5ème.

 

Comme vous pouvez le constater une nouvelle fois, je n’ai aucune culture musicale mais j’ai compris que le Boléro doit être exécuté à un tempo unique, du départ à la fin….Uniforme, répétition mécanique, le tempo est immuable…Etc. Mais pour ma [P] & moi le Boléro est une danse, la mélodie est envoûtante, ensorcelante, ma [P ; « objet » de ma Love Story] réagit à chaque première mesure de cet air.

 

Nous avons observé par 2 fois, lors de la Coupe du Monde de football, en 1998 & 2006, l’on peut entendre des extraits du Boléro lors les Cérémonies de Fermetures, à ce propos vous constaterez que nous sommes des supporters comblés !!

 

Dans le film de Lelouch, un ami « musicien », m’informe que Francis Lai avait fait des arrangements et ajouté des mesures au Boléro ; pour ma part dans cette période d’après les « Oscars », Francis Lai avait reçu, en 1970, l’Oscar de la meilleure musique de film [Love Story d’Arthur Hiller, tiré du roman d’Erich Segal].-autre moment fort de notre cheminement, de note vie-

12 juin 2008

Meuse

Ce jour chez Doume, c'est la meuse...

04 mai 2008

Hôtel California

Hôtel California

L’un de mes morceaux préférés, ne pas "louper" le solo de guitares à partir de la 5ème minute, durant plus de 2 mn...Merci

Eagles dans Hôtel California, c’était en 1976 !

 


 

Merci youtube, hautetfort

30 avril 2008

Dandelion

Dandelion

[RollingStones]

Un fil de discussion sur le blog de Doume, me rappelle ceci :

Regardez et écoutez

 


 Merci à youtube & à la cocinnelle

PISSENLIT/DENT-DE-LION
  (Mick Jagger & Keith Richards)
 
Prince ou pauvre, mendiant ou voleur
  Le jeu se joue avec son souffle
Le pissenlit ne ment pas
Le pissenlit te rendra serein
Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
Souffle sur le pissenlit
 
Une heure, deux heures, trois heures, quatre heures, cinq
  Les pissenlits se fichent pas mal du temps qui passe
Le pissenlit ne ment pas
Le pissenlit te rendra serein
  Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
  Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
   
  Bien que tu aies vieilli, c'est toujours pareil
  Tu sais jouer au jeu du pissenlit
  Quand tu en auras fini avec tes prières d'enfant
  Eh bien, tu sais que tu devras t'y mettre
   
  [Bohémien, tailleur, soldat, vie de marin]*
  Homme riche, homme pauvre, jolies femmes de docteur,
  Le pissenlit ne ment pas
  Le pissenlit te rendra serein
  Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
  Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
   
  Petites filles et petits garçons, venez jouer dehors, oui
  Apportez vos pissenlits pour souffler dessus
  Le pissenlit ne ment pas
  Le pissenlit te rendra serein
  Dis-moi si elle rit ou si elle pleure
  Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
   
  Souffle sur le pissenlit, souffle sur le pissenlit
  Je le sème à tout vent, pissenlit, pissenlit

13 avril 2008

Grand Corps Malade

Slam,

Celui que je préfère...

Grand Corps Malade 

 

Les voyages en train


 Youtube et paroles.net, merci !

Paroles

J'crois qu'les histoires d'amour c'est comme les voyages en train,
Et quand j'vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un,
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare ?
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?

Les trains démarrent souvent au moment où l'on s'y attend le moins,
Et l'histoire d'amour t'emporte sous l'oeil impuissant des témoins,
Les témoins c'est tes potes qui te disent au revoir sur le quai,
Ils regardent le train s'éloigner avec un sourire inquiet,
Toi aussi tu leur fais signe et t'imagines leurs commentaires,
Certains pensent que tu t'plantes et qu't'as pas les pieds sur terre,
Chacun y va d'son pronostic sur la durée du voyage,
Pour la plupart le train va dérailler dès l'premier orage.

Le grand amour change forcément ton comportement,
Dès l'premier jour faut bien choisir ton compartiment,
Siège couloir ou contre la vitre il faut trouver la bonne place,
Tu choisis quoi une love story de première ou d'seconde classe ?

Dans les premiers kilomètres tu n'as d'yeux que pour son visage,
Tu calcules pas derrière la fenêtre le défilé des paysages,
Tu te sens vivant tu te sens léger tu ne vois pas passer l'heure,
T'es tellement bien que t'as presque envie d'embrasser le contrôleur.

Mais la magie ne dure qu'un temps et ton histoire bat de l'aile,
Toi tu te dis que tu n'y es pour rien et que c'est sa faute à elle,
Le ronronnement du train te saoule et chaque virage t'écoeure,
Faut que tu te lèves que tu marches tu vas te dégourdir le coeur.

Et le train ralentit, c'est déjà la fin de ton histoire,
En plus t'es comme un con tes potes sont restés à l'autre gare,
Tu dis au revoir à celle que t'appelleras désormais ton ex,
Dans son agenda sur ton nom elle va passer un coup de tipex.

C'est vrai que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train,
Et quand je vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un,
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare ?
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?

Pour beaucoup la vie se résume à essayer de monter dans le train,
A connaître ce qu'est l'amour et se découvrir plein d'entrain,
Pour beaucoup l'objectif est d'arriver à la bonne heure,
Pour réussir son voyage et avoir accès au bonheur.

Il est facile de prendre un train encore faut-il prendre le bon,
Moi je suis monté dans deux trois rames mais c'était pas le bon wagon,
Car les trains sont capricieux et certains sont inaccessibles,
Et je ne crois pas tout le temps qu'avec la Sncf c'est possible.

Il y a ceux pour qui les trains sont toujours en grève,
Et leurs histoires d'amour n'existent que dans leurs rêves,
Et y a ceux qui foncent dans le premier train sans faire attention,
Mais forcément ils descendront déçus à la prochaine station,
Y a celles qui flippent de s'engager parce qu'elles sont trop émotives,
Pour elles c'est trop risqué de s'accrocher à la locomotive,
Et y a les aventuriers qu'enchaînent voyage sur voyage,
Dès qu'une histoire est terminée ils attaquent une autre page.

Moi après mon seul vrai voyage j'ai souffert pendant des mois,
On s'est quitté d'un commun accord mais elle était plus d'accord que moi,
Depuis je traîne sur le quai je regarde les trains au départ,
Y a des portes qui s'ouvrent mais dans une gare je me sens à part.

Il paraît que les voyages en train finissent mal en général,
Si pour toi c'est le cas accroche-toi et garde le moral,
Car une chose est certaine y aura toujours un terminus,
Maintenant tu es prévenu la prochaine fois tu prendras le bus.

Dans une note destinée à Abd Al Malik, je reprends une partie de la définition de Wikipédia, pour "Slam".


29 mars 2008

Nouvelle Star

Cindy Sander

Alsacienne ou Lorraine.

De nombreux écrits se moquent de cette demoiselle, elle est Lorraine et elle chante " Papillon de lumière"

Voilà sa chanson...Le clip !


Qu'elle vienne d'Alsace ou de Moselle, je ne comprends que l'on puisse ridiculiser ainsi une personne, il me semble que Cindy Sander [Braun], fait des concerts et des fêtes locales, Lio aussi en faisait.

Que l'on ne veuille pas d'elle à la Nouvelle Star, " OK ", chacun son choix mais de là à ne pas la respecter, à la casser, à proposer devant des enfants un tel exemple du mépris sur M6, je ne suis pas d'accord.

Même une chanteuse de bal a le droit à la reconnaissance, c'est une "pro" et une certaine population aime ce genre d'artiste, en confiance elle peut s'améliorer.

Si vous écoutez deux ou trois fois l'enregistrement, vous constaterez comme moi que la voix de cette fille n'est pas nulle, après c'est une question personnelle, mais l'exemple devrait venir des jurés et plus spécifiquement de dame Lio.

La "provoc", je dis aussi " Ok ", mais pas en rabaissant une autre "chanteuse".

"En passant par la Lorraine avec mes sabots........"

29 février 2008

Guitare acoustique Guitare classique

Pauvre Martin

 

Pauvre misère

Ma guitare....

Alors que j'étais sensé apprendre la guitare classique [guitare sèche avec cordes nylon], j'aurais bien aimé me produire avec une guitare électrique.

Deux fois par semaine, je devais aller au Conservatoire de Musique de Strasbourg, durant 20 ans je me suis un peu vanté en rapportant que j'étais durant 3 ans au Conservatoire ; en fait j'étais inscrit à l'Ecole de Musique situé en ce temps au Conservatoire, place de la République.

Mais en "Musique" j'étais très nul, ayant un problème avec le solfège je pensais m'échapper des leçons de piano imposés, en affirmant que je choisissais comme instrument, la guitare.

J'ai fais semblant, mais mon manque d'implication, l'absence de travail et comme j'avais vraiment d'autres priorités, je n'avais aucune qualité, il me restait quelques études que je savais jouer.

Mais les "copains" se moquaient de cette guitare, du coup, j'avais souvent le poignet foulé et plus particulièrement lors des examens.

J'ai un peu essayé de jouer de la variété comme ("The house of de rising sun", des Animals) -Le pénitencier-

La version originale

 

 

Le bilan est rapide, car je ne savais pas jouer correctement, mis à part interpréter une chanson de Georges Brassens:

Pauvre Martin, pauvre misère.......

Pour les plus jeunes écoutez & regardez cette reprise

Les paroles

Paroles: Georges Brassens.

Musique: Georges Brassens

Avec une bêche à l'épaule,
Avec, à la lèvre, un doux chant,
Avec, à la lèvre, un doux chant,
Avec, à l'âme, un grand courage,
Il s'en allait trimer aux champs!

Pauvre Martin, pauvre misère,
Creuse la terre, creuse le temps!

Pour gagner le pain de sa vie,
De l'aurore jusqu'au couchant,
De l'aurore jusqu'au couchant,
Il s'en allait bêcher la terre
En tous les lieux, par tous les temps!

Pauvre Martin, pauvre misère,
Creuse la terre, creuse le temps!

Sans laisser voir, sur son visage,
Ni l'air jaloux ni l'air méchant,
Ni l'air jaloux ni l'air méchant,
Il retournait le champ des autres,
Toujours bêchant, toujours bêchant!

Pauvre Martin, pauvre misère,
Creuse la terre, creuse le temps!

Et quand la mort lui a fait signe
De labourer son dernier champ,
De labourer son dernier champ,
Il creusa lui-même sa tombe
En faisant vite, en se cachant...

Pauvre Martin, pauvre misère,
Creuse la terre, creuse le temps!

Il creusa lui-même sa tombe
En faisant vite, en se cachant,
En faisant vite, en se cachant,
Et s'y étendit sans rien dire
Pour ne pas déranger les gens...

Pauvre Martin, pauvre misère,
Dors sous la terre, dors sous le temps!

Merci à Youtube & hautetfort, au musicien anonyme, qui me permettent d'afficher ces vidéos

La guitare je la possède toujours, j'ai envisagé de reprendre, mais il me semble que je ne sais pas être persévérant avec un instrument de musique...

 

25 août 2010

Noël dernier un chouette petit CD pour travailler la guitare sèche, mais je n'arrive toujours pas à reprendre, un problème de dos me handicape...Mais je dois faire face et prouver que je sais reprendre....Maintenant !

Je chantais Pauvre Martin...Du coup je pense à quelqu'un qui a beaucoup souffert depuis la publication initiale de cette note.