Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 octobre 2010

Jean-Luc Mélenchon à la une, Georges Freche oublié

Jean-Luc Mélenchon

Georges Freche

 

Le trublion au banc du PS

Parti de Gauche

 

Depuis quelques temps, l'ami Mélechon se positionne, ses déclarations cinglantes, ses interventions à la Lefèvre, nous font oublier que c'est un mecque bien.

Alors pourquoi tape-t-il sur Pujadas, sur Laurence Ferrari ? Ne veut-il pas être l'invité d'un 20 h sur TF1 ou France2 ? Ou bien cherche-t-il le ramdam pour piquer des voix, du Parti Socialiste à l'extrême gauche et être ainsi le seul à gauche à être en accord avec soi-même...

Son programme est simple, un peu de Freche, un peu de Robin des bois, de la disponibilité....Et surtout cette attaque dans les règles "de tout ce qui porte de l'argent non équitable"....Souligner des injustices claires comme des salaires très élevés ou prétendre que certains ne sont que des valets ou des perruches.

C'est simple, mais cela peut avoir un incidence sur les prochaines échéances électorales en France.

Concernant Georges Freche je pensais que certains "amis" blogueurs allaient  lui faire un petit papier pour son départ, rappeler ce qu'il a fait pour une région de France....Mais visiblement les déclarations "hors jeu" de Georges Freche resteront coller à son image.

....La maire de Montpellier n'avais pas su saisir sa chance aux dernières Régionales, je suis curieux, je vais observer à l'avenir la stratégie employée pour capter les voix de Georges Freche.

Au revoir Monsieur Freche, je ne pense pas que vous étiez vraiment raciste.....

 

 

 

Commentaires

Georges Frèche était quelqu'un de bien, je suis d'accord avec toi Alsa, oui, j'aurais dû...

Écrit par : noelle | 29 octobre 2010

Merci Nono.

Écrit par : alsacop | 29 octobre 2010

D'accord avec toi cousin

Écrit par : Pelascini Dominique | 30 octobre 2010

Bonjour cousine !

Écrit par : alsacop | 01 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.