Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 avril 2010

Louise Nicolas

Louise et Nicolas


Entre 6 et 8 ans

Un berger dans la ville 3

Bunker au quotidien

 

soldats-allemands.html

maman-papa-retour.html



Toute la famille, les voisins, se posaient des questions, extrapolaient...Une telle vie, dans le noir, des amis qui meurent, la folie, la faim, l'eau, la nourriture, malgré qu'ils avaient des stocks, comment se passait la vie au quotidien ? Une vis sans fin ! Que faisaient-ils ? Que devenaient les soldats morts ? Un zeste d'un syndrome de cannibalisme se réveillait !

Des interrogations, un engouement sans limites, mais aussi du négatif, de la jalousie, même un peu d'envie et surtout des journalistes.
Mais personne ne pouvait vraiment s'exprimer, Louise était heureuse, comment pouvait-elle s'extérioriser, elle venait à peine d'admettre que son amour n'allait pas revenir, et comment accepter la mort de son enfant, le décès de son père, les souvenirs de cette guerre et de la fin de ses vingt ans...Un mélange  d'exaltation mais aussi de désespérance !

Nicolas revient, il est vivant, mais comment a-t-il vécu ? Ses souffrances, les effets....Sur la vie, le couple, la famille, des sujets simples mais inextricables à ce moment là.

Nicolas, prénommé Klauss sur son livret militaire, était toujours en observation dans cette base à Gaggenau près de Baden-Baden ! Pour expliquer, justifier, raconter, sa vie dans un bunker, il avait trouvé en lui des moyens inattendus, des capacités insoupçonnées...Pour savoir réagir dans  cette situation inhumaine.

Et ces examens médicaux qui duraient....Une gendarmerie muette !
Le journal disait : « dans l'abri muré, les enterrés vivants n'avaient pas d'eau potable, mais du vin et de la bière ! ».

 

Un berger dans la ville à suivre....

Commentaires

Incroyable histoire Alsa, j'aurais plein de questions! mais je vais sagement attendre la suite!

à demain Alsa pour l'histoire de Louise et Nicolas

Écrit par : noelle | 15 avril 2010

oui inhumaine ! et cependant vécu...
je fais comme noelle j'attends la suite...

Écrit par : Z'Yves | 15 avril 2010

Humaine, Yves ! lol

Écrit par : alsacop | 15 avril 2010

Les commentaires sont fermés.