Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2010

Fin de la HALDE ?

HALDE


Fin du mandat de Louis Schweitzer  a la tête de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde).


La Halde qui....

...... traque les discriminations dues à la couleur de la peau, à l'origine sociale, à l'âge, au sexe, à l'orientation sexuelle, au handicap, ou à des opinions religieuses ou politiques......


Ce matin en lisant mon quotidien régional les DNA, je voyais un petit article concernant le départ de Louis Schweitzer à la tête de la Halde, curieux je me documentais un peu plus concernant l'avenir de ladite HALDE et je trouvais cet article, demain dans les kiosques !

Selon un article à paraître dans le Monde du 6 mars

Concernant le président de la République, Nicolas Sarkozy

"Très réservé sur M. Schweitzer, dont il ne manque pas de critiquer la gestion de Renault, M. Sarkozy n'a pas apprécié que la Halde se plaigne, fin 2007, de n'avoir pas été consultée sur un projet de loi sur l'immigration. Et qu'elle récidive sur les gens du voyage.

Le président de la République songerait à intégrer la Halde dans le giron du "défenseur des droits", un poste instauré par la réforme de la Constitution, sur une idée de Jack Lang, qui doit fusionner les fonctions de médiateur de la République, de défenseur des enfants ainsi que de la commission de déontologie de la sécurité. Lors du débat sur la loi organique prévoyant l'instauration du "défenseur des droits", qui doit débuter le 31 mai, un amendement, encouragé par l'Elysée, pourrait opérer ce tour de passe-passe faisant disparaître la Halde.

Une telle décision serait plus qu'une erreur, une faute. Dans une société de plus en plus meurtrie par la fracture sociale, la Halde fait du bon travail. Elle dérange, notamment les entreprises, en se substituant souvent à l'inspection du travail puisque la majorité des plaintes touche aux discriminations relatives à l'emploi. Mais elle influence utilement la jurisprudence. Plutôt que de la faire disparaître, il serait plus sage de la renforcer, pour accroître son efficacité dans la lutte contre les discriminations. Dans la "démocratie irréprochable", que M. Sarkozy prônait lorsqu'il était candidat à l'Elysée, les autorités indépendantes sont indispensables pour interpeller "l'hyperexécutif" sur les maux de la société."


Il serait vraiment dommage que ce scénario se fige dans les prochaines semaines, ce serait contraire aux progrès en cours dans notre pays, il faut absolument veiller à l'indépendence d'une telle "autorité".

Je vous rappelle que Louis Schweitzer est aussi le neveu de Albert Schweitzer !


 

 

 

Commentaires

"en se substituant souvent à l'inspection du travail" : normal il y a de moins en moins d'inspecteurs...

Schweitzer, un type bien, comme Eva Joly.

Écrit par : Rosa | 06 mars 2010

"La force qui nous manque"....!

Écrit par : alsacop | 07 mars 2010

Halde là !!

ah ces lorrains ....

Longuet déclenche une polémique (extrait DNA)
Gérard Longuet a déclenché hier une polémique en jugeant préférable de ne pas nommer à la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) le socialiste Malek Boutih, dont le nom circule avec insistance pour remplacer Louis Schweitzer. M. Boutih est « un homme de grande qualité mais ce n'est pas le bon personnage », a déclaré le patron des sénateurs UMP, invité de « Questions d'Info LCP/France Info/AFP ».
A la question de savoir pourquoi M. Boutih ne correspondait pas, à ses yeux, au poste, il a répondu : « Parce qu'il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l'accueil de tous nos compatriotes. Si vous voulez, les vieux Bretons et les vieux Lorrains - qui sont d'ailleurs en général Italiens ou Marocains - doivent faire l'effort sur eux-mêmes de s'ouvrir à l'extérieur ». « Si vous mettez quelqu'un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l'opération », a insisté M. Longuet.
Le PS, par la voix de son numéro deux, Harlem Désir, s'est aussitôt dit « scandalisé » par ces propos qui « sont, bien plus qu'un dérapage, une véritable théorie raciale totalement contraire à l'idée de la Nation républicaine et à l'égalité des droits entre les citoyens de toutes origines ».
Dans un communiqué, Gérard Longuet s'est dit « désolé d'avoir choqué (son) compatriote Harlem Désir » et « désolé d'avoir sans doute choqué Malek Boutih ».

;-D

Écrit par : Doume | 11 mars 2010

Longuet disait exactement ceci :

"Il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l'accueil de tous nos compatriotes. (…) Schweitzer, c'est parfait. Un vieux protestant, la vieille bourgeoisie protestante, parfait", a jugé M. Longuet, avant d'ajouter : "Si vous mettez quelqu'un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l'opération."

Mais personne n'insiste concernant "la vieille bourgeoisie protestante"....En sus pendant que nous parlerons de Boutih et de Longuet, le scénario proposé dans la note se fera calmement, sans remous, Boutih sera bien le nouveau patron de la Halde mais l'autonomie aura disparu.

Le plus important est donc d'observer le sort réservé à la dite Halde !

....

Si toutes ces "autorités" sont muselés, qu'elles perdent leur autonomie et se retrouvent dans l'antre de l'exécutif....Nous allons vers une simili "monarchie", le 1er ministre est déjà absent. Tout se gérera à la présidence et cela m'interpelle !

Écrit par : alsacop | 11 mars 2010

"«Nous dénonçons tout projet qui ferait perdre à la Halde sa spécificité, son expertise, son efficacité et son indépendance, nécessaires pour que les dossiers dont elle se saisit soient menés à leur terme», écrivent les associations signataire..."

Je viens de lire le texte "il faut sauver la Halde" signé par plus de 40 associations

Écrit par : noelle | 12 mars 2010

Les commentaires sont fermés.