Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-09 | Page d'accueil | 2009-11 »

31 octobre 2009

Fauteuil Roulant Strasbourg Bus

Fauteuil Roulant


Autobus

Strasbourg

J'étais adolescent, Fernand Raynaud tournait à Strasbourg « L'Auvergnat et l'Autobus », ma maman, gravement malade, voulait que je tente une place de figurant durant le tournage, elle insistait, j'ai bien vu Fernand Raynaud de près, mais je n'avais pas su me faire enrôler.

Pourtant entre 1961 et 1963, alors que j'étais durant de longs mois à l'hôpital, tous les soirs, Sœur Marie-Pierre nous mettait un album de cantiques, mais aussi Fernand Raynaud, certains sketchs sont passés des centaines de fois sur le « Teppaz »...Mes arguments n'étaient pas suffisants.

J'habitais sur le parcours de la ligne 15, le film sur la ligne 10....Maintenant j'habite à la campagne, près de Strasbourg. Avant-hier, en octobre 2009, un paraplégique n'a pas pu monter dans l'autobus de la ligne 15, il était en fauteuil roulant ; en fait selon des déclarations concernant la sécurité dans les autobus [un emplacement handicapé par autobus], la place « fauteuil roulant » était déjà occupée.

Tous les chauffeurs auraient reçu une note en ce début de semaine leur demandant de respecter cette contrainte pour des raisons de sécurité, instruction jamais respectée par le passé.

Je vous rappelle ma note concernant les parkings strasbourgeois, voir du Nouvel hôpital : fauteuil-roulant-stationnement-handicapes.html

Un Monsieur, ancien sportif de haut niveau, présélectionné aux Jeux Olympiques de Pékin, était à cet arrêt de bus avec ses deux filles, ses enfants pouvaient rentrer dans l'autobus, pas lui, la place étant déjà prise, les autres sièges spécifiques (non-voyant, veuve....) était libres, une dizaine de personnes en tout pour une contenance quatre fois plus élevée ...Le prochain passera dans une heure ! La place sera-t-elle libre ?...Un soir en octobre 2009 en Alsace !
En couple, deux fauteuils...chacun son bus !

Les Dernières Nouvelles d'Alsace relatent très bien les faits dans leurs éditions des 30 et 31 octobre 2009.

Si vous jouez au « Handi-basket », ou tout autre sport d'équipe....Attention, un autobus = un handicapé en fauteuil roulant...Et pourtant, rien à faire, hier des tests effectués faisaient la réelle démonstration d'une ségrégation horrible.... « Bourreau d'enfant ! » disait-il.

Un chauffeur de taxi strasbourgeois m'a déjà « traité » de « handicapé » alors que je marquais un arrêt sur la bande réservée aux taxis, deux de ses collègues « squattaient » les deux places réservées aux handicapés...

....Bientôt Strasbourg sera la « Capitale de Noël », Monsieur Ries, Maire de la ville, ancien patron de la Compagnie des Transports Strasbourgeois....Nous avons échangé quelques mots à la Fnac devant des téléphones quelques semaines avant votre réélection, j'étais en chaise !

Je ne sais pas si le problème est lié à des textes ou aux assurances, il est certain que la CTS est son propre assureur...Donc à voir, à solutionner rapidement !

30 octobre 2009

Agassi meth aussi

Agassi / Assagi


meth "drogue"

Tennis

Extraits de son livre à paraître

Open : an autobiography; André Agassi

Slim [son assistant] verse un petit monticule de poudre sur la table. Il la coupe, la sniffe. Il la coupe à nouveau. J'en sniffe. Je m'enfonce dans le canapé et je pense au Rubicon que je viens de franchir. [...] Il y a un instant de regret, suivi d'une immense tristesse. Arrive ensuite une énorme vague d'euphorie qui balaie toute pensée négative de ma tête. Je ne me suis jamais senti si vivant, si plein d'espoir. Je ne peux pas parler de dépendance, mais beaucoup de gens diraient que si vous consommez quelque chose pour vous évader, c'est que vous avez un problème."

J'ai écrit une lettre à l'ATP pour les informer que Slim était un consommateur régulier de drogues et qu'il mélangeait souvent la meth avec des sodas, ce qui était vrai. Mais j'ai ajouté que j'en avais bu un par accident"

J'ai eu honte évidemment.

Mon nom, ma carrière, tout est en jeu. Tout ce que j'ai accompli, tout ce pour quoi j'ai travaillé pourrait bientôt ne plus rien signifier. Quelques jours après [avoir été mis au courant du contrôle], me voilà sur une chaise [...] à écrire une lettre à l'ATP. Elle est truffée de mensonges et parsemée de petits passages de vérité. [...] J'ai honte, bien entendu. Je me promets que ce mensonge est le dernier."

"J'ai été inquiet pendant un moment, mais cela n'a pas duré... Je laisse transparaître mes émotions et vous pouvez lire mes sentiments sur mon visage. En fait, j'étais impatient de raconter cette histoire à tout le monde",

29 octobre 2009

Mare Rio Cop

Mare Rio Cop


Grand Frère

Chez Unblog

J'avais démarré mon premier blog un mois avant de rejoindre, sur Hautetfort, Doume, puis Rosa, Nono, Pierre Ulm...quelques autres qui sont passés, et Yves.

J'ai annulé certaines notes que j'avais reprise chez AlsaCop, d'autres sont de vrais articles, d'autres des pages vides avec un titre...Quelques essais et fantaisies.

J'ai aussi annulé quelques commentaires !

Je garde ce blog [Mare Rio Cop], car nombre de ma famille visitent encore...En sus c'est un peu plus "pro" que chez H&F,  mais le contrat est gratuit, d"ailleurs la majorité des visites ce sont des inconnus.

Un jour je vais à nouveau l'utiliser [Mare Rio Cop], en attendant je le laisse à son sort, il pourra se bonifier....et qui sait des commentaires sur certaines notes ! lol

Chez Hautetfort j'ai souscrit au contrat "pro", pour le moment sans publicité !


 

28 octobre 2009

245 000 €uro la douche du Président

245 000 €uro une douche à l'Elysée


5000 €uro le repas par personne

Intolérable ?

Non je rêve !


Sous la présidence française de l'Union européenne au premier semestre 2008, selon un rapport de la Cour des comptes, "un dîner des chefs d'Etat pour un coût de 1.010.256 euros, soit 5.050 euros par personne"...C'est l'Europe ?
Toujours selon ce même rapport : "l'installation -pour 4 heures !- d'une douche à l'usage du président, pour un prix de 245.772 euros".

Monsieur Dosières  commente ces révélations, le député exprime : "Quand on prend connaissance de tels gaspillages, on se dit que le président de la République a perdu pied avec la réalité. Il doit arrêter de dépenser sans compter".

C'est une information, un fait, une réalité...La Cour des comptes !

27 octobre 2009

Humanitude Bientraitance

Humanitude


Bientraitance


Aider demain...


J'ai acheté à la Fnac, le livre portant ce titre : "Humanitude", en fait comprendre la vieillesse, prendre soin des Hommes vieux.
Pour le moment j'ai démarré la lecture, je vais tenter de capter tous les conseils, toute cette philosophie du livre d'Yves Gineste et de Jérôme Pellissier.
Il me semble que le contenu est primordiale pour notre vie, nous imprégner et acquérir un savoir faire, un savoir aimer, un savoir aider, un savoir pour gérer l'étape de la vie de l'homme vieux.
[Quelques mois sont passés : Je n'ai toujours pas terminé ce livre.....lecture difficile mais pleine d'espoir]


"La vieillesse, comme la vie, est une épreuve : elle nous éprouve autant qu'elle nous révèle, elle nous frappe autant qu'elle nous permet de nous accomplir.
Elle témoigne, peut-être davantage que d'autres périodes de notre existence, de cette particularité de l'homme que nous avons évoquée : au-delà de la lutte pour sa survie, il trouve dans le fait même de lutter et de se battre, un enjeu qui l'anime. Vivre nourrit la vie".

Un passage du livre coécrit par Yves Gineste et Jérôme Pellissier
.........


Le « « slameur » Grand Corps Malade dans « 4 saisons » :
"Les années passent, la vie aussi, on commençait juste à s'y habituer
On est les témoins impuissants du temps qui trace, du temps qui veut
Que les enfants deviennent des grands...et que les grands deviennent des vieux."
......


Des soignantes dans un hôpital .......expliquent !
Elles pratiquent une méthode inédite, appelée « humanitude & bientraitance ».
Chaque matin, quand elles réveillent leurs patients de l'unité de soins de longue durée à l'hôpital, l'infirmière et l'aide médico-psychologique, utilisent le même procédé.
« On frappe à la porte, on parle tout doucement, pour respecter le rythme de la personne.
« Quand on lui dit bonjour, on la regarde. »

Des gestes tout simples qui peuvent paraître sans intérêt, mais qui sont le BA-ba d'une philosophie très spéciale et en pleine expansion, nommée « humanitude & bientraitance ».
C'est pour éviter que les personnes âgées dépendantes ne soient traitées comme des « objets de soin »
« Nous avons expérimenté et crée une série d'outils permettant d'améliorer leur qualité de vie », explique l'une d'elle.
Le principe ? Casser certains automatismes acquis à l'école et redonner à la personne âgée démente son statut d'être humain. En faisant sa toilette debout plutôt que couché, par exemple.

debout.html

21 octobre 2009

Bordeaux - Bayern Munich Ribéry blessé

Bordeaux - Bayern Münich

2 - 1


Ligue des Champions

Football

[Liverpool 1-2 Lyon, Lyon seul leader avc 9 points se rapproche de la qualification.]

Choc des leaders

Pendant que Lyon s'en va défier les "Reds" de Liverpool, les Girondins de Bordeaux recevront au Stade Chaban-Delmas l'équipe allemande du Bayern, le meneur de jeu de Münich et de l'équipe de France ne sera pas sur le terrain, il est absent car blessé au genou, ce mal récurrent...Gourcuff était là, Ciani malheureux et chanceux !

Marseille avec ou sans Niang se déplace en Suisse, à Zürich...L'OM doit gagner ! L'argentin Heinze redonne de l'espoir aux marseillais qui battent Zürich en Suisse par 1 but à zéro.

lyon-fiorentina-ligue-champions.html

juventus-turin-bordeaux-ligue-champions.html

marseille-milan-ac-ligue-champions.html

et maintenant place au championnat de France Ligue 1, ce sera la 10ème journée : ligue-1-football-10eme-journee.html

 

19 octobre 2009

Mondial 2010 Eire ou Irlande Football

Mondial 2010


Barrages

Football

Eire - France

Le tirage au sort des poules de qualifications pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, se fera le 4 décembre 2009 au Cap, pour faire partie des 32 équipes qualifiées, l'équipe de France devra éliminer l'Irlande.

Ce jour à Zürich le tirage au sort des barrages a effectivement élu l'équipe de la République d'Irlande pour affronter la France les 14 et 18 novembre 2009.

Les "Verts" de l'Eire recevront la France au stade de Lansdowne Road à Dublin le 14 novembre, une petite chance pour la France car le match retour se jouera au Stade de France le 18 novembre 2009.

Giovanni Trappatoni ne devrait pas participer à la Coupe du Monde 2010, les entraineurs de l'Italie [Marcello Lippi] et de l'Angleterre [Maître Capello Fabio] seront présents, deux sélectionneurs italiens c'est suffisant.

Les matchs concerneront la Grèce contre l'Ukraine, la Russie et la Slovénie, le Portugal face à la Bosnie-Herzégovine, sans omettre les bleus face à l'Eire.

mondial-2010-football-resultats.html

9eme-journee-ligue-1-france.html

 

18 octobre 2009

François Mauriac Jeune homme

François Mauriac


Le Jeune homme

(suite...note du 16)

jeune-homme-mauriac.html

Question N°II : Que pensez-vous des idées de Mauriac sur la jeunesse ?

Pour le moment je n'éditerais pas les réponses aux questions I et III.

Réponse d'un lycéen il y a un peu plus de quarante ans (1968), matière «Français».

["La jeunesse est le premier âge de la vie, qui comprend l'adolescence et une partie de l'enfance.  Un thème toujours opposé à la vieillesse.

François Mauriac, nous parle d'abord de l'indétermination de la jeunesse, il nous expose des éléments opposés comme débauche et sainteté, tristesse et joie...En effet quand on est jeune, on hésite, l'on ne sait pas quel chemin suivre. Mais quand il écrit « c'est le temps ...de l'aridité et du renoncement », ne se trompe-t-il pas ? Car d'après moi le renoncement c'est la fin de la jeunesse, la disparition de l'ambition, l'attachement aux habitudes.

D'après l'auteur le monde s'obscurcit et se rétrécit avec la venue de l'adolescence, je ne pense pas que ceci soit vrai dans tous les cas, car il faut tenir compte du milieu, de l'éducation, du mode de vie en général.

Un jeune qui a toutes les facilités matérielles jusqu'à la fin de ses études ne verra s'obscurcir le monde que le jour où il sera adulte. Par opposition n'y a-t-il pas des enfants malheureux dés la petite enfance, je pense surtout aux enfants tyrannisés et aux orphelins. Leur univers n'est-il pas rétréci dès le début de leur vie ?

Pour F. Mauriac la jeunesse est un mauvais moment à passer, « ...il faut traverser sans périr ce dangereux passage.».

Le jeune est dominé, il doit obéir, il n'a pas le droit de commander, de surpasser les vieillards, pour ceci je suis en accord, mais de là à énoncer le vieux proverbe « Il faut que jeunesse se passe. », non, car la jeunesse exprime la santé, la vigueur, la beauté, une absence presque totale de soucis et de responsabilités ; c'est le temps des amours, des amitiés profondes, des jeux, des vacances. Pour ne pas dire de l'espérance et du rêve. Il est vrai que les vieillards parlent avec nostalgie de leur passé, de leur guerre, mais il n'y a pas de quoi être confondus, car les mauvais moments de la vie, sont toujours de bons souvenirs : ils affermissent une vie.

Les guerres sont peut-être plus faciles à entreprendre avec des jeunes gens car ils apportent la santé et le courage, mais est-ce eux qui la déclenche ? Ne serait-ce pas des vieillards ou des malades mentaux ? De nos jours, je ne pense pas que les jeunes rêvent de gloire, d'être des héros au profit  de génocides ; c'était peut-être encore vrai en dix neuf cent vingt cinq.

En effet nous ne saurons jamais ce que serait le gouvernement de la jeunesse, car les vieillards ne comprennent pas ou alors ne veulent pas comprendre (certainement par crainte !) que les jeunes sont la force économique d'un pays.

Mauriac écrit : «Avancer en âge, c'est s'enrichir d'habitudes. », c'est à se demander si le verbe enrichir convient, car les habitudes ne sont, dans leur ensemble, pas un trésor, mais plutôt une chose qu'il ne faudrait pas avoir. L'habitude nous oblige à faire consciemment ou inconsciemment ce que l'on n'aime pas, elle nous domine, nous sommes comme son vassal, l'habitude n'est donc pas une richesse.

Mauriac....etc."]

Chez Rosa une question :

"Se réserver 15 minutes pendant lesquelles, sans trop réfléchir, il faut écrire les 15 premiers livres qui nous viennent à l'esprit et auxquels nous nous sentons particulièrement liés, pour une bonne ou une mauvaise raison !"

lien

rentree-litteraire.html

Je me souvenais d'un livre que je n'avais pas aimé !

 

16 octobre 2009

Jeune homme Mauriac

Jeune homme


François Mauriac

Étude de texte

Un livre qui ne répondait pas à mes questions lorsque je "devais" le lire, François Mauriac que je confondais avec André Malraux sans savoir pourquoi. La guerre d'Espagne ?

En première, l'un des devoirs de français...

Un résultat négatif, en effet le professeur (la prof !) me donnait un 10/20 et commentait :" Bien que le devoir contienne des passages parfois assez bons, ce n'est pas là du meilleur [Alsa] - Vous êtes capable de bien réussir mais un certain snobisme ostentatoire vous empêche d'exploiter vos capacités. C'est regrettable, car finalement vous vous nuisez plus que vous ne pensez."

"I hate you" !...

J'avais pourtant bossé...Je n'ai plus jamais lu un livre de François Mauriac ou d'André Malraux...ceci explique cela ! Ah si une histoire de "chênes" et un peu de "L'espoir" au moment du bac français de l'un de mes enfants, pour l'un et "Noeud de vipères" pour le premier.

"... un certain snobisme ostentatoire"...et pourtant j'avais vérifié dans le dictionnaire, mais je n'avais pas compris le ou les conseils.

 

francois-mauriac-jeune-homme.html

15 octobre 2009

Fauteuil Roulant Stationnement Handicapés

Fauteuil roulant

Stationnement

Parking

Handicapés

De base c'est un fauteuil, un meuble relax ou design pour se reposer, se décontracter ....il existe aussi le fauteuil massant et le fauteuil « stressless ».

Me voilà donc dans un fauteuil... « roulant », le progrès ! Mais l'essentiel c'est d'être dans un fauteuil, se déplacer aisément dans un engin sans nuire à l'environnement, un fauteuil roulant électrique, un fauteuil roulant actif (...à l'huile de coude, c'est une chance), un simple fauteuil roulant avec une tierce personne qui pousse le fauteuil roulant avec un humain assis dedans ou dessus.

C'est du transport de personnes, imaginez un peu un sac ou un carton posé délicatement sur un « diable » pour un déplacement de « A » à « Z », l'essentiel c'est de réussir la manutention et d'apporter le colis à bon port, en évitant de trop cogner, d'esquiver le nid de poule et ainsi ne pas briser le verre ou la porcelaine.

La sortie principale d'un fauteuil roulant est généralement liée à l'hôpital, « chouette je suis de sortie », ce matin dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, notre quotidien régional, un article de Julia Mangold concernant la logique du parking du Nouvel hôpital civil, voir d'autres parkings strasbourgeois....oui, « Le parcours du combattant » !

Parking extérieur ou parking interne, d'abord trouver un emplacement libre, remercions les ambulances, les taxis, les camionnettes, les baraques de chantier qui squattent allégrement les places spécifiques réservées aux handicapés.

Il ne pleut pas, pas de neige...nous pouvons y aller, tenter d'y parvenir. Assis dans le fauteuil roulant tu es plus bas qu'une voiture ta vision est différente, donc attention car les autres ne le savent pas, même ceux qui décident de l'aménagement de la « piste pour fauteuils roulants », l'abaissement des trottoirs pour te casser le dos, te permettre d'encaisser les chocs...Si pas de grès des Vosges aux descentes des trottoirs. Nous les passons à l'envers, d'abord les grandes roues, plus doux, plus préventifs, le meilleur des « anti-retournements » « anti-basculement ».

Mais tu n'es pas seul, les « collègues fauteuils » les valides, les vélos, les voitures...et l'averse imprévue....et te voilà dans ce grand hôpital (pour ma part, il est très bien), les soignants constatent ton pantalon mouillé, nous parlons des difficultés liés au stationnement et là toujours le même remède, « Prenez un VSL » [Véhicule sanitaire léger], revoilà le débat : je refuse de coûter encore plus cher à la Sécurité Sociale et je veux préserver une partie d'autonomie....

A la sortie tu es certain qu'il y aura une difficulté à la caisse automatique, soit l'une est en panne, soit tu n'accèdes pas à la possibilité de payer tout seul (trop loin, trop haut ou caisse distinctive en arrêt)....et les gens, les autres, certaines sont compatissantes....Mais pas toutes !

Et dans quel état de santé, de motricité se trouve le handicapé, quelquefois c'est terrible...

Les autres services, dans d'autres parkings sont quasi-inexistants, souvent l'abaissement d'un trottoir est fonction de pouvoir le « gravir » ou trop souvent tenter la manœuvre ailleurs, un centimètre peut changer la mobilité d'un fauteuil roulant, une marche une seule, c'est un sens interdit pour le fauteuil roulant, la pente devrait être un peu plus douce....

La vie est belle, j'ai  une voiture aménagée, un dos « en compote », un beau fauteuil roulant actif ( pas d'incapacité aux membres supérieurs), j'ai de la famille, notre maison est agencée pour ma « vie quotidienne », mais les valides devraient tenir compte au moins des lois en place concernant l'accessibilité  des lieux publics, pas pour moi, pour ceux qui sont plus mal, plus pauvres, plus handicapés que moi.

Une question de bon sens ou de 6ème sens !

Grand Corps Malade




Merci d'avoir écouté !


Paroles Grand Corps Malade 6ème Sens

La nuit est belle, l'air est chaud et les étoiles nous matent
Pendant qu'on kiffe et qu'on apprécie nos plus belles vacances
La vie est calme, il fait beau, il est 2 heures du mat'
On est quelques sourires à  partager notre insouciance
C'est ce moment là, hors du temps, que la réalité a choisi
Pour montrer qu'elle décide et que si elle veut elle nous malmène
Elle a injecté dans nos joies comme une anesthésie
Souviens-toi de ces sourires, ce sera plus jamais les mêmes
Le temps s'est accéléré d'un coup et c'est tout mon futur qui bascule
Les envies, les projets, les souvenirs, dans ma tête y'a trop de pensées qui se bousculent
Le choc n'a duré qu'une seconde mais ses ondes ne laissent personne indifférent
« Votre fils ne marchera plus à», voilà  ce qu'ils ont dit à  mes parents
Alors j'ai découvert de l'intérieur un monde parallèle
Un monde où les gens te regardent avec gêne ou avec compassion
Un monde où être autonome devient un objectif irréel
Un monde qui existait sans que j'y fasse vraiment attention
Ce monde-là vit à  son propre rythme et n'a pas les mêmes préoccupations
Les soucis ont une autre échelle et un moment banal peut être une très bonne occupation
Ce monde là  respire le même air mais pas tout le temps avec la même facilité
Il porte un nom qui fait peur ou qui dérange : les handicapés
On met du temps à  accepter ce mot, c'est lui qui finit par s'imposer
La langue française a choisi ce terme, moi j'ai rien d'autre à  proposer
Rappelle-toi juste que c'est pas une insulte, on avance tous sur le même chemin
Et tout le monde crie bien fort qu'un handicapé est d'abord un être humain
Alors pourquoi tant d'embarras face à  un mec en fauteuil roulant
Ou face à  une aveugle, vas-y tu peux leur parler normalement
C'est pas contagieux pourtant avant de refaire mes premiers pas
Certains savent comme moi qu'y a des regards qu'on oublie pas
C'est peut-être un monde fait de décence, de silence, de résistance
Un équilibre fragile, un oiseau dans l'orage
Une frontière étroite entre souffrance et espérance
Ouvre un peu les yeux, c'est surtout un monde de courage
Quand la faiblesse physique devient une force mentale
Quand c'est le plus vulnérable qui sait où, quand, pourquoi et comment
Quand l'envie de sourire redevient un instinct vital
Quand on comprend que l'énergie ne se lit pas seulement dans le mouvement
Parfois la vie nous teste et met à  l'épreuve notre capacité d'adaptation
Les 5 sens des handicapés sont touchés mais c'est un 6ème qui les délivre
Bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction
Ce 6ème Sens qui apparaît, c'est simplement l'envie de vivre.