Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 octobre 2008

Les chiffonniers

Les chiffonniers

 

Quelquefois je fais comme la majorité des « blogs », je colle à l’actualité, j’édite….mais au fonds, me faut-il rapporter une fois de plus que Sœur Emmanuelle était une « Sainte », ses sacrifices, ses démarches, sa vie…un exemple.

 

Mais les chiffonniers du Caire que sont-ils devenus ?…tout cet « argent » utilisé pour écrire, parler, montrer, la vie et la fin de Sœur Emmanuelle…moi sur mon blog, me faut-il rajouter ce qui se dit partout ?

 

Cela me dérange, ces « arrangements » de conscience, ces répétitions pour être lu…oui je dis bravo pour l’œuvre et le modèle de Sœur Emmanuelle, mais au risque de me répéter, maintenant faut savoir être solidaire et mettre une partie de notre énergie au service de ces « chiffonniers », des pauvres boliviens, indous, africains....et ceux qui attendent les "restos" pour bouffer !

Soit vanter l'actualité sur son blog, soit mettre la main à la poche ou sur une feuille, sur un blog, dans une association....louer le travail de Soeur Emmanuelle...et continuer.

Commentaires

En fait, en écrivant ce que tu ne veux pas écrire tu le fais quand-même ...un non-écrit ? en quelque sorte ...
à+

Écrit par : Doume | 23 octobre 2008

Non Doume,

Sur notre blog, sommes libres, nous pouvons donc parler des "chiffonniers de Mokkatam", de la misère des autres...le rappeler.

Dans les médias, partout...le titre c'est Soeur Emmanuelle....je pense qu'il faudrait mettre en avant les raisons de ses démarches, de cette vie de sacrifices...

Comment l'on peut "vivre" ailleurs...mais l'audimat passant par là, la vraie raison est oubliée.

Oui je , tu, nous....faisons pareil, les ministres paradent, pendant ce temps la vie de ces pauvres se résument : le "nez dans la -merde-" pour subsister...

Excusez !

...

Écrit par : Alsacop | 23 octobre 2008

Quelques semaines passent, soeur Emmanuelle est partie, plus personne ne parle de ces "chiffonniers"..."yalla" écrivaient certains, d'autres "yallah"...et nous que faisons nous ?

Au fait nous revisiterons nos avis concernant les "Enfants de don Quichotte" lorsque la température sera à - 10°.

Écrit par : Alsacop | 12 novembre 2008

Alsa, il faut que tu "comprennes" que "coller" à l'actualité est déjà "très prenant", en plus quand on travaille... Ensuite,...Florent a reçu sa première piqûre de botuline et nous...attendons. Myriam va, elle refait la peinture chez elle en fauteuil, je lui ai prêté ma rallonge à rouleaux, et elle vient de recevoir livraison de sa voiture neuve, non aménagée, Renault ne voulait pas faire l'aménagement alors "elle" a trouvé quelqu'un, mon ami Jean a besoin d'une voiture aménageable pas chère pour son frère, on cherche, ma belle soeur vient de prendre la suite de son mari décédé pour la représentation au sein des commissions d'aménagements en Alsace du Nord, Myriam se bat pour garder sa place de handicapée au sein de l'APF ? (ça c'est un scoop ?!) ...son mari se bat pour rester à un travail dans un CAT...
oui effectivement on ne peut pas tous les jours parler des chiffonniers (on envoie donc de l'argent quand on peut) et des désespérés mais on peut "faire"... pour qu'il y en ait moins déjà "tout près" de chez nous...je ne me justifie pas je dis....
donc Yallah !!
Bonne soirée à vous

Écrit par : Doume | 12 novembre 2008

Je ne "dirige" personne, ce commentaire ne t'était pas directement adressé, je pensais globalement...un écrit qui explique le cheminement de ma pensée de départ.

J'insiste car pendant que les ténors du Parti Socialiste se disputent un "poste" quelconque, les gens de la nouvelle pauvreté se mêlent aux sdf...et presque tout le monde s'en fout.

Il est donc facile de lire sur tous les blogs ce qui se passent en ce moment, mais aucune démarche, aucune avancée...j'étais certain que le dalo serait respecté; ets demain l'actualité de ce jour sera oubliée!

Écrit par : Alsacop | 12 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.