Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mai 2008

Péronés

 

Péronés

 

 

radiosansprons.jpg

 

Mais pourquoi les péronés sont-ils partis ?

La science parle de fibalue !

Normalement, il pensait ne plus pouvoir marcher à quatre pattes...J'ai de la chance, je ne suis ni pauvre, ni soumis !

Pensez à signer le pacte, si vous l'avez signé, encouragez d'autres à le faire.

Car si vous êtes isolé, pauvre, soumis de fait, malade et handicapé, c'est plus mauvais que la m....

 

Commentaires

Je n'ai pas tout compris : ce sont tes péronés ?

Écrit par : Rosa | 06 mai 2008

Sur la radio ce sont mes tibias, les petits os à l'arrière représentent ce qui subsiste des péronés. Avec mon "accord", un chirurgien a scié les péronés [fibalue] pour les greffer ailleurs !

Écrit par : alsacop | 06 mai 2008

Et tu peux quand même marcher ?

Écrit par : Rosa | 06 mai 2008

J'ai la chance de marcher une centaine de mètres avec des béquilles[une vraie bataille], à la maison toujours les cannes anglaises, les déplacement sont plus aisés.

A l'extérieur, le fauteuil roulant et les "surprises nombreuses" que je surmonte, à nouveau, en béquilles

Sinon j'ai une voiture aménagée, sous contrôle au départ et à l'arrivée, je me déplace seul, merci au téléphone portable pour la "sécurité" de tous.

Écrit par : alsacop | 07 mai 2008

Pour moi tu es un plus grand sportif que ceux qui sont en compétition à Pékin.

Écrit par : Rosa | 10 mai 2008

Non ! Pour un sportif de haute compétition, les Jeux Olypimques est un aboutissement...Que de sacrifices, que de travail, des années d'une vie...Il n'y a pas de comparaison.
Quant à la partie jeux pour les "handi", ce sont les mêmes souffrances, l'espoir d'exister et de réussir un truc....Chacun à son niveau participe"'quelque part " aux Jeux, tout le monde n'est pas as ou champion, mais tous nous pouvons nous battre contre la maladie, la cônerie....

Écrit par : alsacop | 10 mai 2008

Les commentaires sont fermés.