Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 avril 2008

Maison du futur

Maison passive, en bois ?

Dernièrement j’informais le blog du projet de mon fils et de ma belle-fille, je sais aussi que mon fils travaille à la réalisation d’un site. J'observe aussi qu’ils visitent, qu’ils réfléchissent pour réaliser le meilleur compromis pour utiliser toutes les possibilités offertes quant à la faisabilité, mais aussi l’étude de la meilleure utilisation financière.

Pour le moment je vous livre des bribes d’écrits, d’articles existants, d’expériences en cours, par la suite, dés qu’il sera opérationnel, pour ceux qui sont intéressés l’adresse du site…

Qu’est ce que c’est qu’une maison passive ?

La maison passive est un concept de construction qui part du principe qu’une maison avec tout le confort moderne n’a pas besoin de plus de 15 kWh par m2 et par an de chauffage, que la consommation d’énergie primaire ne doit pas dépasser la valeur de 120 kWh par m2 et par an et que l’étanchéité à l’air soit efficace avec un paramètre n50 < 0,6 h-1.

Les réalisations du Vorarlberg en Autriche et d’ailleurs (Allemagne, Suède, Italie, etc…), montrent que cette hypothèse est non seulement tout à fait correcte, mais qu’en plus elle est valable pour des régions au climat rude comme au climat plus méridional.

Donc généralisable à peu près partout.

Pourquoi 15 kWh par m2 et par an de chauffage ?

Eh bien, parce que la pratique (et la théorie) montrent qu’au dessous de cette valeur, une maison n’a plus besoin d’avoir de système de chauffage indépendant.

Elle se chauffe "toute seule" : les apports du soleil et ceux de ses habitants suffisent à maintenir une température agréable et cela tout au long de l’année (c’est à dire autant l’hiver que l’été). C’est pourquoi les maisons passives sont aussi appelées les "maisons sans chauffage ni climatisation".

Les critères de consommation globale et d’étanchéité à l’air permettent de compléter le standard, de manière à obtenir une définition cohérente et valable partout, universelle en quelque sorte. Souvenons nous que le concept de "maison passive" n’a pas été "inventé", mais bien plutôt "découvert".

Est-ce qu’une maison passive coûte cher ?

En fait, non. Les gains de chauffage notamment (qui sont dix fois inférieurs à ceux d’une maison standard) permettent d’investir davantage dans l’isolation et dans une ventilation intelligente. Le chauffage n’étant que la dernière roue du chariot, on peut se permettre là aussi de substantielles économies…

On a trop souvent tendance à ne considérer que les coûts de construction et à l’instant zéro. Pourtant les énergies (et le Co2…) ont la fâcheuse tendance d’augmenter régulièrement.

En considérant le coût "global" d’une construction sur une durée "de possession" moyenne, le concept de construction selon la standardisation "maison passive" est le plus économique actuellement et s’avère nettement plus rentables dans le temps que d’autres constructions à l’investissement initial peut-être plus "léger" (dans tous les sens du terme).

Existe-t-il des maisons passives préfabriquées ?

Oui. La maison passive se laissant plus facilement construire à l’aide de blocs préfabriqués en usine, les maisons passives préfabriquées existent.

Quelques constructeurs en proposent. Le système préfabriqué permettant de maîtriser la totalité des composants avant de les mettre en site. Il permet de réduire les coûts d’une manière importante et d’avoir une certitude de résultat.

Néanmoins, la rénovation est de loin le marché le plus vaste pour la maison passive. Et ici les paramètres sont plus difficilement contrôlables… Le saint Graal en quelque sorte…

Combien y a-t-il de maisons passives ? En France ?  En Alsace ?

On considère qu’il y a environ 7000 maisons passives en Allemagne et 10.000 en Europe (valeur 2007). Tendance croissante puisque leur nombre double presque chaque année. Il y en a quelques-unes en France. Elles ne sont malheureusement pas encore très répandues, mais l’exemple de Nice montre qu’une maison passive se justifie même sous un climat plus méridional.

Ah ce jour, il devrait y avoir une dizaine de maison passive en Alsace, 2 sont identifiée à Illkirch-Graffenstaden (67).

Les commentaires sont fermés.